Persan

Le chats aux yeux persans.

Origine Russie
Espérance de vie 14 ans
Hauteur 10cm - 25cm
Poids 5 - 10 kg
Type de poil Long
Entretien du poil 5 / 5
Besoin d'exercice 3 / 5
Vie en appartement 5 / 5
Adapté aux enfants 3 / 5
Facile d'entretien 1 / 5
Santé 3 / 5
Indépendant 5 / 5
Joueur 3 / 5
Calme 5 / 5

Petite boule de poil dont rien ne dépasse, pas même son museau écrasé qui en fait sa particularité, le persan est un chat d’exception. Son allure fière et son poil long et soyeux en font le candidat parfait pour les concours de beauté. Outre son physique appréciable, le persan est un chat d’intérieur plutôt sociable et calme, qui appréciera quelques moments de solitude.

Caractéristiques physiques du persan

Le persan est connu pour son poil dense et long, résultant d’une sélection drastique pour obtenir un pelage des plus massifs. En plus de son poil pelucheux, son corps est rond de même que sa tête, surmontant un cou très court, et ses pattes sont courtes et touffues, faisant de lui une véritable boule de poils. Son museau écrasé ne dépasse que peu de sa tête et permet au persan d’être reconnu en un coup d’œil parmi les différentes races de chats. La robe du persan peut revêtir toutes les couleurs, du noir au blanc, en passant par le cannelle, le silver, le golden ou encore le chocolat. Celle-ci peut être unie, bicolore, tigrée, mouchetée, arlequin ou en écailles de tortue. Vous l’aurez compris, tout est permis avec le persan, donnant lieu à des multitudes de variétés au sein même de cette race. Notez que ses yeux, qu’ils soient bleus, verts, noisettes, cuivres ou impairs, sont toujours assortis à sa robe.

Histoire et origine du persan

Race historique de chat, le persan provient d’Iran et est un descendant direct de l’Angora turc, chat au pelage blanc, long et soyeux. Importé d’Asie par l’explorateur Pietro della Valle durant le XVIIème siècle, le chat de race à poils longs gagne d’abord l’Italie avant de se développer dans le reste de l’Europe. Le persan en tant que tel naîtra au XIXème sicèle du croisement entre l’angora turc, dont il tire le poil long, et l’exotic shorthair, qui lui permet d’adopter des robes aux multiples coloris. Son succès est immédiat, entraînant son développement en Europe et aux Etats-Unis. Après d’autres croisements, la race persane ne sera officialisée qu’en 1889.

Caractère et comportement du persan- long

Plutôt casanier, le persan est un chat calme qui peut passer des heures à somnoler. Loin d’être une boule d’énergie, il peut, néanmoins, vous surprendre en s’adonnant à une partie de jeux endiablée et en parcourant votre intérieur en courant. Mais ne croyez pas que cela durera toute la journée ! Doux et gentil, le chat est adapté à la vie avec des enfants, dès lors que ces derniers ne sont pas trop turbulents. Le persan a besoin de sa routine et n’aime pas être bousculé dans celle-ci. S’il est affectueux, il a un besoin important d’indépendance : il ne serait donc pas judicieux de le contraindre avec des caresses ou des interpellations incessantes. S’il miaule peu, le persan parle plutôt avec ses yeux : vous comprendrez, par son regard, s’il se sent apaisé ou, à l’inverse, s’il est brusqué ou a peur.

persan2.jpg

Entretien et conditions de vie du persan

L’entretien du persan commence par un brossage régulier de son poil, minimum deux fois par semaine, pour éviter la formation de nœuds et l’ingestion de poils morts. Vous limiterez ainsi le risque que ses poils ne forment un bouchon dans les intestins, cela pouvant, dans des cas graves, conduire à l’occlusion intestinale. Pensez également à bien nettoyer ses yeux, ayant tendance à larmoyer, à l’aide d’un coton imbibé d’eau, et ses oreilles, pour limiter l’accumulation de cérumen. En plus de prendre soin de sa santé, cet instant de toilettage favorisera la complicité avec votre chat qui, en général, adore se faire chouchouter ainsi. Si le persan est adapté au cadre familial, ne négligez toutefois pas son besoin de calme et laissez-le s’isoler lorsqu’il en ressent le besoin. Les câlins attendront ! Si vous avez des enfants, apprenez-leur à se montrer doux et à éviter des assauts trop brusques envers lui ou des cris à sa proximité pour respecter sa tranquillité.

Santé du persan

L’espérance de vie du persan est de 10 à 18 ans, dès lors qu’il bénéficie d’un suivi attentif et de conditions de vie optimales. Néanmoins, durant son existence, le persan peut développer certains troubles, spécifiques à cette race. Il peut notamment développer des troubles rénaux et des problèmes cutanés, d’où l’importance de lui apporter une alimentation adaptée à cette race et à son âge. Pour éviter les problèmes digestifs et les risques d’occlusion, il est primordial d’effectuer un brossage quotidien de sa dense fourrure. Le persan peut également souffrir de maladies génétiques, telles que la polykystose rénale, une maladie héréditaire généralement diagnostiquée avant l’adoption par les élevages. Enfin, de par la morphologie particulière de son faciès, ce chat s’expose à des problèmes respiratoires et des troubles oculaires.