Husky

Derrière une indépendance et un instinct de chasseur, ce chien est l’un des plus affectueux

FCI Groupe 5
Origine Asie
Espérance de vie 15 ans
Hauteur 50cm - 60cm
Poids 20 - 30 kg
Taille Grand
Type de poil Long
Entretien du poil 3 / 5
Besoin d'exercice 5 / 5
Vie en appartement 1 / 5
Adapté aux enfants 4 / 5
Facile d'entretien / 5
Santé 3 / 5
Indépendant 5 / 5
Joueur 5 / 5
Calme / 5

Plus connu pour tirer des traîneaux en Alaska que pour vivre dans des climats tempérés, le husky est un chien qui a pourtant gagner le cœur des européens. Derrière une indépendance et un instinct de chasseur, ce chien est l’un des plus affectueux et saura vous témoigner son affection à chaque instant. S’il a l’apparence d’un loup, son caractère tendre, en particulier avec les enfants, saura faire taire les préjugés.

Caractéristiques physiques du husky

Avec sa taille de 54 à 60 cm et son poids de 20 à 28 kg pour un mâle et sa taille de 50 à 56 cm pour un poids de 15 à 23 kg pour une femelle, le husky est un chien qui en impose ! Facilement reconnaissable par son poil épais, ce chien de traîneau peut adopter une robe de couleurs variées, allant du noir, au gris, en passant par le blanc ou encore le sable. Pour se protéger du froid, il possède deux couches de poils, la couche supérieure composée de poils lisses et la sous-couche composée de poils denses. Avec son allure fière, son museau long et ses yeux bleus, le husky ne laisse personne insensible.

Histoire et origine du husky

Apparu il y a environ 2000 ans avant J.C., le husky est originaire de Sibérie et est le premier à avoir cohabité avec l’homme, auprès du peuple Esquimau. À l’époque, une sélection est opérée pour ne garder que les chiens affectueux auprès de l’Homme. Le husky deviendra, au XXème siècle en Alaska, son guide lors de courses de traîneau de plusieurs centaines de kilomètres. Cela lui vaudra une renommée qui traversera rapidement les frontières, jusqu’à connaître le succès auprès des français dès 1970.

Caractère et comportement du husky

De par la sélection drastique effectué par le peuple Esquimau pour n’en garder que les chiens dociles, le husky sait se montrer très affectueux et s’avère très proche de son maître. S’il conserve certains traits liés à ses origines, tels que son esprit de chasseur et son besoin d’indépendance, le husky n’en est pas moins fidèle et très doux, notamment au contact des enfants. Très sociable et joueur, le husky a le contact facile et ne pourra adopter un rôle de chien de garde comme vous auriez pu l’espérer avec un tel physique. Il pourra néanmoins faire fuir par ses hurlements, le husky ne sachant pas aboyer et pouvant être très bruyant. Une éducation stricte, dès son plus jeune âge, devrait l’aider à les limiter. D’une nature joviale, le husky a un besoin intarissable de pratiquer des activités sportives. Sans cela, il risque de développer des comportements destructeurs, ou encore de fuguer. Veillez à ce qu’il ait son quota de promenade et n’hésitez pas à l’emmener sur des parcours d’agility ou lors de canicross.

husky2.jpg

Entretien et conditions de vie du husky

L’éducation du husky doit débuter dès ses premiers mois afin de le socialiser, de lui apprendre à canaliser son énergie notamment avec les enfants, et d’éviter le développement de comportement problématiques (destruction d’objets, fugue, hurlements, etc.) face aux frustrations. Il en sera d’ailleurs de votre mission en évitant celles-ci, en répondant à son besoin important de se dépenser physiquement. Ce chien s’adresse donc plutôt à des maîtres sportifs, au risque que vous ne puissiez pas suivre son rythme dans le cas contraire. Véritable pile électrique, le husky aime particulièrement les grands espaces. Il s’épanouira pleinement à la campagne ou dans un jardin clôturé suffisamment vaste pour pouvoir courir et se dépenser. Inutile de vous préciser que la vie en appartement n’est pas faite pour lui ! De même, n’envisagez pas que des promenades en ville au bout d’une laisse suffiront à couvrir son besoin de dépense : il risquerait au contraire d’être frustré et de se venger une fois de retour à la maison ! S’il est capable de supporter des températures négatives grâce à son pelage dense, il n’apprécie pas autant le froid polaire que ses ancêtres. Il aimera ainsi tout aussi bien la chaleur et le froid, à condition que les températures ne soient pas extrêmes.

Santé du husky

S’il a une espérance de vie estimée à 13 ans, le husky peut toutefois être sujet à certains problèmes de santé. Parmi eux, on note la dysplasie de la hanche, des troubles oculaires tels que le glaucome, la cataracte ou encore l’atrophie progressive de la rétine, dont les dommages sont irréversibles. Le husky peut également développer des problèmes cutanés ou des troubles digestifs, qui peuvent nécessiter de surélever sa gamelle de manière préventive. Enfin, certains chiens de cette race peuvent être atteint de la maladie de Von Willebrand, une pathologie vasculaire qui altère la coagulation sanguine. Qu’ils soient plutôt bénins ou plus graves, ces différents troubles doivent être discuté avec votre médecin vétérinaire afin d’adopter un protocole de soins des plus adaptés.