Samoyède

Le plus doux des chiens

FCI Groupe 5
Origine Russie
Espérance de vie 13 ans
Hauteur 53cm - 60cm
Poids 20 - 30 kg
Taille Moyen
Type de poil Long
Entretien du poil 4 / 5
Besoin d'exercice 4 / 5
Vie en appartement 2 / 5
Adapté aux enfants 5 / 5
Facile d'entretien / 5
Santé 3 / 5
Indépendant 3 / 5
Joueur 4 / 5
Calme / 5

Véritable nuage sur pattes, le samoyède attire la curiosité avec sa fourrure duveteuse et sa robe immaculée. S’il peut supporter des températures glaciales, ce chien n’est toutefois pas contre une séance de câlins blottit sur le canapé. Malgré une froideur apparente, il sera un allié de jeu pour vos enfants avec lesquels la cohabitation est harmonieuse.

Caractéristiques physiques du samoyède

Difficile de croire que le blanc immaculé du pelage du samoyède était, autrefois, noir. Et pourtant, ce chien ne doit sa couleur blanche qu’aux multiples sélections effectuées sur la race. Son poil est long et dense, suffisamment dressé et rigide, avec une sous-couche de poils courts et épais, afin qu’il puisse supporter des températures froides, jusqu’à -40°C. Outre sa fourrure de peluche, le samoyède adopte une frimousse des plus malignes, avec ses yeux sombres vifs et expressifs, ses petites oreilles dressées et sa bouche formant un sourire. Loin d’être un molosse, le samoyède est de taille moyenne, comprise entre 53 et 60 cm pour 20 à 30 kg. Il présente toutefois une ossature solide et une musculature prête pour fournir des efforts sur la durée. Son dos et sa poitrine sont larges, rappel à son passé de chien de traîneaux.

Histoire et origine du samoyède

Devant son manteau épais, il n’est pas difficile de deviner les origines nordiques du samoyède. Venant tout droit de Sibérie, le samoyède tient son nom de la première tribu l’ayant adopté, à la fin du XIXème siècle, comme chien de chasse, garde de rennes et chien de traîneaux. Mais, bien plus qu’être considéré comme un chien utile pour leur quotidien, les samoyèdes l’ont adopté comme un chien de famille, vivant aux côtés des humains et choyé. Ce chien de traîneaux s’est, depuis, émancipé de ses premières fonctions pour devenir un vrai chien de compagnie et d’exposition, une telle beauté ne pouvant être dissimulée.

Caractère et comportement du samoyède

Si le samoyède est d’une nature indépendante, voire peut paraître froid du fait de ses origines nordiques, il se révèle pourtant affectueux envers son maître, dont il sera loin de fuir les caresses, et le parfait compagnon de jeu pour vos enfants. S’il n’est pas le plus sociable des chiens, il est pourtant jovial et apportera de la gaieté dans votre foyer. Son point faible tient surtout aux difficultés à l’éduquer. Le samoyède, bien que très gentil, est également très têtu et pourrait vous donner du fil à retordre lorsqu’il s’agit de lui donner des ordres. Il vous faudra donc faire preuve de patience et d’un bon brin de fermeté face à sa tendance à désobéir.

samoyede2.jpg

Entretien et conditions de vie du samoyède

Grand sportif de par ses origines, le samoyède aura un grand besoin de se dépenser au quotidien. Il est donc délicat de penser le faire vivre en appartement, d’autant qu’il a tendance à aboyer, à moins que vous puissiez l’emmener en balades sportives de façon régulière. Vous pourrez aisément l’inscrire dans une activité de canicross, afin de répondre à son besoin de dépenses et de renforcer vos liens. Ne négligez d’autant pas l’activité physique de votre samoyède, celui-ci pouvant se montrer gourmand et prendre facilement du poids. Avec un samoyède, difficile de faire l’impasse sur la séance de brossage, qui se doit d’être hebdomadaire en temps normal, mais quotidienne en période de mue. Vous vous rendrez rapidement compte si vous avez fait l’impasse sur ce soin, les poils envahiront en quelques heures votre foyer.

Santé du samoyède

Le samoyède est un chien robuste, qui peut vivre de 10 à 13 ans environ, sans rencontrer de problème de santé spécifique. S’il résiste parfaitement aux températures négatives, veillez à le protéger en période de fortes chaleurs, en limitant ses sorties extérieures et en l’hydratant suffisamment. De par sa taille haute, il s’expose toutefois à un risque de dysplasie de la hanche, d’où l’importance d’attendre la fin de sa croissance avant de le soumettre à des efforts intenses.