Comment détecter quand mon animal attend un heureux événement ?

Qu'il s'agisse d'une chienne ou d'une chatte, certains détails ne trompent pas.

Comment reconnaître une chatte ou une chienne en gestation et comment se préparer à ces naissances à venir ? Apprenez à déceler les signes qui montrent que votre animal porte la vie et à bien la préparer pour cette nouvelle étape.

Les signes annonciateurs

Que votre animal soit une chatte ou une chienne, les signes caractéristiques d’une gestation sont globalement les mêmes, pour une durée de gestation pratiquement identique, comprise entre 61 et 69 jours, soit environ 9 semaines.

Observez les changements physiques

Les changements physiques sont les premiers signes d’une gestation et ne pourront être observés qu’après les deux à trois premières semaines. Parmi eux, on retrouve un gonflement des mamelons, vers le 20ème jour environ, qui s’élargissent pour préparer la lactation et deviennent rosés voire rouges. Un mois après l’accouplement, vous pourrez observer un écoulement vaginal chez votre femelle, plus régulier et abondant. Attention toutefois à ce que celui-ci reste claire et qu’il n’y ait pas de perte sanguine ou d’odeur nauséabonde associées. Dans ce cas, consultez votre vétérinaire en urgence, cela pourrait indiquer un problème de santé. Le changement physique le plus franc d’une gestation est le grossissement de l’abdomen et des flancs, associé à une prise de poids. Ceux-ci devraient apparaître vers la 5ème semaine mais peut passer, dans un premier temps, inaperçu si votre animal est en surpoids. Dès 6 semaines, les mouvements au niveau des flancs, particulièrement observables chez la chienne, ne vous laisseront plus de doute quant à ces naissances à venir.

Prêtez attention aux changements comportementaux

Outre les changements physiques, la gestation s’accompagne de changements comportementaux chez l'animal. Celle-ci peut ainsi souffrir de vomissements, comme c’est le cas chez la plupart des femmes enceintes, ou d'un état nauséeux. On trouvera également des difficultés à se mouvoir, en particulier au dernier trimestre de gestation, liées à la fatigue mais surtout à l’augmentation du volume et du poids du ventre. L’appétit sera certainement diminué chez la femelle gestante : il faudra ainsi fractionner les prises alimentaires et n’augmenter l’apport calorique qu’en fin de gestation. Enfin, vers la 7ème semaine de gestation, la femelle pourrait opérer à certains changements dans votre décoration ! La plupart d’entre elles adoptent, en effet, un comportement de nidification, rassemblant des serviettes, des chiffons ou tout autre tissu qu’elles installeront dans un coin isolé, afin d’accueillir au mieux les petits.

art117p2.jpg

La confirmation vétérinaire d’une gestation

Le rendez-vous chez le vétérinaire

La prise en charge vétérinaire va dépendre du type de gestation. Si la gestation a été prévue et planifiée, il y aura eu un suivi vétérinaire tout du long. Si la découverte de la gestation est fortuite, dans ce cas, il faut consulter votre vétérinaire dès que vous vous en rendez compte. Votre vétérinaire pourra faire des examens (échographie, radiographie) afin de voir si tout se passe bien, quel est le stade de gestation, le nombre de petits et si des problèmes à la mise bas sont à prévoir.

L’examen clinique

Malgré des signes pouvant indiquer une gestation chez votre chatte ou votre chienne, il est nécessaire de consulter votre vétérinaire, d’autant que les fausses gestations sont courantes après les chaleurs. Celui-ci procèdera à une palpation de votre animal, notamment de ses flancs. Dès le 25ème jour environ après l’accouplement, il sera en capacité de sentir les embryons et leurs mouvements. Entre le 21ème et le 27ème jour de gestation, une analyse de sang peut également être réalisée afin de confirmer ou d’infirmer la gestation. Attention à ne pas vous « la jouer » vétérinaire en voulant palper vous-même les embryons. Vous risqueriez, par des gestes maladroits, de provoquer une fausse couche chez votre chatte/chienne. Soyez patient et doux, vous pourrez alors ressentir les mouvements sur ses flancs dès la 7ème semaine de gestation.

L’échographie

Même si un vétérinaire expérimenté est capable de déceler les embryons présents par simple toucher, une échographie peut être demandée par le propriétaire. Faite dès la 4ème semaine après la fécondation, celle-ci permettra de confirmer la gestation, tant au vétérinaire qu’au maître, qui pourra alors observer les embryons. L’échographie est d’autant plus importante qu’elle permet d’entendre le rythme cardiaque des embryons et est une première étape pour s’assurer qu’ils sont en bonne santé.

La radiographie

Même s’il est moins couramment pratiqué que l’échographie, l’examen de la chatte ou de la chienne par radiographie permet à la fois de confirmer la gestation, de compter le nombre de fœtus, mais également de s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes de santé. Cet examen est généralement réalisé après la 6ème semaine de gestation. Le vétérinaire peut d’ailleurs préconiser deux radiographies à des périodes différentes de la gestation. Pour les maîtres les plus anxieux, sachez que les rayons X n’ont aucune incidence sur la santé de votre femelle, comme sur celle de ses petits.

Quelle attitude adopter envers la femelle gestante ?

Dès la confirmation d’une gestation, vous devez être aux petits soins pour votre chatte ou votre chienne, en espérant que c’était déjà le cas auparavant! Adaptez-vous ainsi à ses humeurs et à ses changements de comportement, en la laissant, par exemple, s’isoler lorsqu’elle en a besoin ou confectionner le petit nid qui accueillera ses petits. En fin de gestation, augmentez son apport calorique pour éviter les carences possibles liés au développement de ses fœtus. Il est, en effet, tout à fait normale que la chatte/chienne prenne du poids au fur et à mesure de la gestation, notamment durant ses dernières semaines. Ne modifiez son alimentation qu’à partir de la 7ème semaine, des rations plus importantes plus tôt dans la gestation pouvant perturber sa digestion, notamment si elle souffre de vomissements. Si vous être maître d’une chatte qui a l’habitude de sortir, gardez-la à l’intérieur vers l’approche de la mise bas. Installez-la dans un endroit calme et chaud avec une serviette, si elle ne l’a pas préparé au préalable, afin de garder un œil dessus le jour J. Habituez-la progressivement à faire de cet endroit son nouveau cocon pour les semaines à venir. Enfin, oubliez les vaccins et l’automédication chez une femelle gestante, qui peuvent être dangereux pour elle comme pour ses chatons/chiots. Demandez conseil à votre vétérinaire pour la vermifuger ou lui donner un médicament, afin de ne prendre aucun risque durant cette période délicate.

Conclusion

Vouloir s’assurer que sa chatte ou sa chienne est gestante est primordial pour sa santé et pour éviter les mauvaises surprises. Votre vétérinaire vous prodiguera de nombreux conseils pour suivre au mieux l’évolution de la gestation de votre compagnon et vous accompagner. Rassurez-vous, la nature est bien faite, elle saura se débrouiller seule pour donner naissance à ses petits !

vétérinairesoinsportée risques prévention échographie chaton stérilisation radiographie chiotsgestation