Comment réconcilier des chiens après une bagarre ?

Apprendre à gérer les tensions entre congénères.

Tout propriétaire de chiens a dû être confronté à cette situation particulière au moins une fois dans sa vie : une bagarre entre son chien et un congénère. Plus précisément une confrontation entre son compagnon et son ami à 4 pattes. Au-delà de l’aspect parfois traumatisant de voir son animal de compagnie se battre et faire preuve d’agressivité, cela peut amener à une brouille sociale avec le propriétaire de l’autre protagoniste. Est-il possible de réconcilier des chiens après une bagarre ? Sous quelles conditions ? Voici quelques conseils à mettre en œuvre face à cette situation.

Les différents déclencheurs

Vous l’avez bien compris. Il y a forcément une raison logique à ce que 2 chiens, qui passent leur temps ensemble habituellement en toute tranquillité, se mettent à se quereller avec virulence. Nous en parlons souvent : la gestion de ressources. Elle est l’unique déclencheur d’un conflit entre 2 congénères. Elle prend simplement différentes formes.

art72p2.jpg

La ressource Objet

Cette source de tension est liée à un jouet qui se retrouve au centre de l’attention des deux animaux. Les chiens l’associent à la ressource nourriture qui est potentiellement génératrice de tension lorsque les deux veulent s’en emparer. La bonne réaction à en avoir, quand le déclencheur est identifié, est de le retirer du regard de ses compères. Les frictions disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues.

La ressource Territoire

Celle-ci est un peu plus subtile puisqu’elle peut se déclencher aléatoirement dans un lieu que les deux compagnons partageaient pacifiquement jusque là : le jardin de l’un ou de l’autre par exemple. Une bagarre peut se déclencher également tandis que l’un est installé sur un lieu de couchage et que l’autre souhaite en profiter aussi. Certains chiens se mettent à gérer les passages de porte également. Afin de tuer le conflit dans l’œuf il suffit simplement de proposer aux chiens un terrain neutre (parc public, plage, etc.) ou de reprendre à son compte la gestion du territoire problématique. Par exemple empêcher que les chiens s’installent sur le lieu de couchage ou détourner l’animal territorial de sa fixation. Chaque comportement désiré et pacifique doit être félicité.

La ressource Sexe / Hiérarchie

Nous rapprochons ces deux notions car elle sont intimement liées. Toute la problématique de la mise de la hiérarchie dans un groupe de chiens se base sur le rapport à la sexualité. Cependant nous allons diviser leurs analyses car les moteurs sont légèrement différents.

  • Conflit sexuel : La bagarre se déclenche la plupart du temps lorsqu’une femelle en chaleur est présente dans l’environnement proche. Il faut aussi savoir que certains mâles sont très sensibles aux hormones transportées dans l’air au cœur des périodes de reproduction. La femelle n’est pas responsable de la situation. Le plus simple dans ce cas de figure est de ne pas remettre en contact les deux mâles (ou les deux femelles car elles peuvent être très véhémentes) pendant la période de reproduction. Il est souvent constaté que les bagarres s’estompent quand le taux d’hormones revient à la normale.
  • Conflit hiérarchique : Il peut être dû à la présence d’une femelle en chaleur puisque se reproduire est l’une des 3 motivations principales des chiens. Cependant ce n’est pas l’unique cause du conflit hiérarchique. On parle souvent de dominance à tort. Mais il existe bel et bien l’installation d’une hiérarchie dans un groupe de chiens. D’autant plus lorsqu’ils se côtoient souvent voire vivent ensemble. Il est principalement question d’hormones qui influent sur le rapport au congénère. Tant que la place de chacun n’est pas fixée, le conflit perdure. Cela arrive souvent entre un chien mature et un chien plus jeune.

Trois choix s’offrent au propriétaire :

  1. Laisser leurs compagnons gérer cette phase, qui peut être longue, jusqu’à qu’ils se positionnent chacun l’un avec l’autre ;
  2. Ne plus les mettre en contact car chaque rencontre se finit en pugilat ;
  3. Accompagner et encadrer les boules de poil pour éviter les montées en tension.

art72p3.jpg

Nos conseils face à une bagarre

Ce sont des animaux

Un chien vit dans l’instant. Si une bagarre se déclenche, il oublie les liens tissés avec son congénère. La gestion de ressources, surtout sexuelle / hiérarchique, est plus forte que tout. Il n’empêche qu’un conflit vraiment violent peut casser irrémédiablement une relation pacifique entre 2 chiens. L’impact émotionnel est mesurable. Si chaque rencontre est sous tension, ne forcez pas deux chiens à se côtoyer même si avant tout se passait bien.

Laissez-les vivre

Nous constatons tous les jours que beaucoup de propriétaires interviennent immédiatement dès qu’un grognement se fait entendre ou qu’un croc se dévoile. Ne faîtes pas preuve d’interventionnisme à outrance. Les chiens ont besoin de s’exprimer avec toute la palette à leur disposition : vocalises, signaux d’apaisement, de défenses active, etc. Ce que vous voyez comme une bagarre n’est parfois qu’une remise à niveau face à une situation qui échappe à votre compréhension. Ne pas laisser deux chiens se positionner l’un par rapport à l’autre est potentiellement plus dangereux que de les laisser faire naturellement. Évidemment qu’il faut surveiller ce qu’il se passe mais les risques de blessures graves ou mortelles sont minimes. Empêchez son chien s'exprimer et se défendre face à un congénère peut amener à des troubles comportementaux regrettables.

Soyez attentif

Si vous avez le choix de continuer à mettre en contact votre chien avec le copain avec qui il y a conflit, vous êtes le seul garant d’une résolution du problème. Observez bien la situation et son évolution. Prêtez attention au comportement de votre compagnon. Les conflits sont très ritualisés. Pas uniquement chez les chiens primitifs même si c’est plus visible chez eux. Anticipez et apaisez les tensions dans la mesure du possible. Un niveau d’excitation trop élevé est souvent identifiable ce qui évite souvent des blessures. Ne mettez pas vos mains n’importe où au risque de vous faire mordre en souhaitant séparer les protagonistes. Si vous sentez la situation vous échapper avec un véritable risque létal, ne prenez aucun risque et écartez votre chien du contexte.

adaptation bagarre jouet cohabitation réconciliation territoiredéclancheur