Comment sociabiliser son chat ?

À la différence du chien, le chat n’est pas l’animal le plus facile à dompter.

À la différence du chien, le chat n’est pas l’animal le plus facile à dompter. Néanmoins, malgré un caractère fort et un tempérament solitaire, faites tomber les préjugés sur ce « sauvage dans l’âme ». Il est possible de domestiquer et sociabiliser un chat, dès lors que l’on s’y prend suffisamment tôt. Faites-lui découvrir votre monde dès ses premières semaines de vie pour qu’il en fasse le sien …

Quand débuter la sociabilisation de son chat ?

Naissant aveugle et sourd, le chat met seulement quelques jours pour développer ses premiers sens et pour commencer à interagir avec son environnement. Il va nouer des liens avec les autres chatons de sa portée, avec sa mère, mais peut également en créer avec d’autres animaux ainsi qu’avec l’Homme. Les premières semaines, le chat va ainsi s’habituer à votre présence, au son de votre voix ou aux bruits de vos autres animaux. Ce n’est que vers sa troisième semaine de vie qu’on pourra réellement débuter sa socialisation. De 3 à 5 semaines, le chaton est, en effet, très réceptif à son environnement, d’où l’intérêt de le stimuler et de lui faire découvrir tout ce qui l’entoure. Habituez-le très jeune à être porté, à condition que sa mère vous laisse lui enlever son petit pour quelques minutes. Si elle se montre défensive, prenez plus de temps pour qu’elle vous laisse faire. Si vous voyez naître les chatons que vous souhaitez sociabiliser, il sera aisé de prendre le temps nécessaire de les habituer à votre présence sans les brusquer. À l’inverse, si vous adoptez dans un élevage, une sociabilisation dès 3 à 5 semaines vous sera impossible puisque le sevrage n’est effectué que vers 8 à 12 semaines. Dans ce cas, questionnez l’éleveur pour connaître avec précision les conditions de vie de votre nouveau compagnon et s’il est familiarisé avec l’Homme ou d’autres congénères. Privilégiez un élevage dans lequel la sociabilisation est au cœur de l’éducation des chatons ; il vous sera alors plus facile de le faire intégrer votre cercle familial.

Que se passe-t-il si un chaton n’est pas sociabilisé ?

Durant les 3 premiers mois de sa vie, le chaton se socialise. C’est-à-dire qu’il apprend les codes inhérents à sa race auprès de sa mère, d’où l’importance de ne pas les séparer avant un sevrage complet. Ce n’est qu’après ces premiers apprentissage primordiaux qu’il pourra se sociabiliser, et ainsi apprendre à communiquer avec d’autres êtres vivants qui n’appartiennent pas forcément à sa race. Si un chat n’est pas sociabilisé dès son plus jeune âge, autrement dit s’il n’est pas stimulé pour interagir et communiquer avec ceux qui l’entourent, que ce soit d’autres animaux que les chats ou des humains, il peut se montrer rapidement craintif voire adopter des comportements agressifs comme moyen de défense face à l’inconnu. Il peut également développer une anxiété à la séparation avec son maître, s’il n’est pas habitué à rester seul ou à être gardé par d’autres personnes. Si vous adoptez un jeune chat, il est toutefois possible de l’habituer peu à peu à votre présence ainsi qu’à celle de votre entourage, par présentation progressive de stimulis. À l’inverse, s’il s’agit d’un chat adulte, il vous sera difficile voire impossible d’en changer le tempérament et de modifier sa façon de communiquer avec l’inconnu. Dans tous les cas, ne le brusquez pas et ne le forcez pas : c’est à vous de vous adapter à lui, et non pas l’inverse ! Renseignez-vous également sur ses conditions de vie avant l’adoption afin qu’il ne la vive pas comme une expérience traumatique : un chat vivant à la campagne chez une personne âgée pourrait très mal vivre le fait d’intégrer une famille avec des enfants vivant en ville ! Enfin, si votre chat et votre famille vivaient en harmonie, mais que votre chat est brusquement devenu craintif ou agressif, sans que vous ne parveniez à en déterminer la cause, parlez-en à un professionnel. Un comportementaliste pourra ainsi analyser les conditions de vie de votre félin, chercher à déterminer le déclencheur de ce comportement, et proposer des solutions pour y remédier.

art13p2.jpg

Sociabiliser un chat : les étapes clés

La principale règle en matière de sociabilisation est la progressivité ! Interagir avec des êtres d’une autre espèce, qu’il s’agisse d’un chien ou d’un humain, n’est pas inné chez le chat. Ainsi, il convient de faire découvrir à ce félin son nouveau chez-lui sans le brusquer.

Sociabiliser votre chat avec d’autres personnes

Si votre chat a l’habitude d’interagir avec vous, il pourrait changer de comportement avec une personne qu’il ne connaît pas. Inutile de vous préciser qu’il ne serait pas judicieux de faire venir une dizaine d’inconnus chez vous pour sa première rencontre, au risque de le traumatiser. Puisque le maître mot est la progressivité, préférez faire venir une ou deux personnes en premier lieu, en permettant à votre chat de trouver refuge dans un coin qui lui est propre. Au fur et à mesure qu’il vous entend parler, il devrait venir faire un tour, puis repartir, pour faire quelques allers et retours jusqu’à être en confiance. Evidemment, préférez amener à la maison des personnes qui aiment les chats et qui ne le brusqueront pas en le forçant à se faire caresser ou par des interpellations incessantes. Si vous avez des enfants, prenez le temps de leur expliquer que votre chat aura besoin de temps avant de se laisser approcher. Expliquez-leur qu’il faut se montrer calme en sa présence et qu’il est préférable de le laisser s’isoler s’il ne veut pas de câlins. S’il parvient à leur faire confiance devant cette attitude bienveillante et respectueuse, il viendra de lui-même.

La sociabilisation avec d’autres animaux

Lorsqu’un chat a été habitué à interagir avec d’autres animaux dans son précédent foyer, la cohabitation avec vos autres compagnons devrait être facilitée. À l’inverse, s’il s’agit d’un chat ayant vécu seul, ne le jetez pas immédiatement dans l’arène ! Avant la rencontre entre animaux, faites-lui sentir l’odeur de vos autres animaux, en lui faisant renifler un jouet ou leur couchage. Lors de la rencontre, contrôlez vos animaux afin qu’ils ne soient pas trop brusques envers le nouveau venu. Restez présent lors de ces premières rencontres, afin de pouvoir contrôler la situation et apaisez votre chat s’il est effrayé. Tentez tant que possible de ne pas faire de préférence : votre nouveau chat ne doit pas sentir qu’il est dans un environnement dominé par vos autres compagnons, de même que ces derniers ne doivent pas penser que votre chat est votre nouveau « chouchou ». L’avantage que vous aurez, avec un chaton, c’est qu’il sera plus facile à sociabiliser car il sera plus curieux et désireux de découvrir son environnement qu’un chat déjà adulte. Le jeu sera d’ailleurs un excellent médiateur pour rapprocher vos différents compagnons.

En conclusion

L’arrivée d’un chat dans une famille est un chamboulement, tant pour ce petit être que pour les membres qui la composent déjà. Sociabiliser votre chat va donc consister à faire vivre tout ce petit monde en harmonie, en misant sur une habituation progressive de l’un à l’autre. Si vous êtes un maître novice, préférez peut-être adopter un chaton, qui sera plus facile à amadouer qu’un chat adulte au tempérament bien ancré.

liensociabilisation adaptation cohabitation autres animaux