Communiquer avec son chien pendant la promenade

La promenade est un moment privilégié pour la relation avec son chien, une bonne communication s’avère indispensable.

Communiquer avec son chien pendant la promenade semble parfois difficile compte tenu des nombreuses sollicitations parasites. En ville, enthousiasmé par la sortie en plein air et les nouvelles rencontres, l’animal change radicalement de comportement. Dans la forêt, il a tendance à ne plus écouter que ses instincts. L’appel des grands espaces se fait sentir et lui communique le goût de l’exploration. Pourtant, la promenade reste un moment privilégié pour la relation avec son chien. Pour éviter de se laisser dépasser par la situation et s’inquiéter de perdre son chien, une communication adaptée au contexte s’avère indispensable. Voici quelques astuces en communication canine pour limiter les interférences et profiter du moment.

Privilégier une communication naturelle à travers le langage corporel

Lors de ses premières promenades dans un environnement inconnu, le chiot vous suit au pas. Cette période ne dure pas longtemps et, très vite, il s’intéresse davantage à ses congénères. Il a besoin de se socialiser mais vous devez conserver votre statut même en dehors du domicile. Il doit rester attentif à vos injonctions. Le secret réside dans la progressivité des exercices. Si le jeune chien est submergé par trop d’informations à la fois, il se laissera guider par son excitation. Les premières sorties tiennent plus de l’éducation canine que de la promenade ! Vos attentes ainsi que votre attitude lui servent de repères. Le chiot prend votre rythme et s’adapte aux mouvements de la laisse. Pensez toutefois à adapter votre cadence à ses courtes pattes… il se fatigue vite ! Rester attentif à ses besoins aide à comprendre ses attitudes dans ce contexte particulier de la promenade. Devenu familier des sorties en laisse, le chiot communique son plaisir de gambader et de flairer. Il se montre curieux de tout et cherche à approcher d’autres chiens. Mais être réceptif à ses envies ne veut pas dire le laisser prendre des initiatives. Il doit attendre votre autorisation. L’étape suivante consiste à lui enlever la laisse pour lui offrir un peu plus de liberté mais attention : une trop grande distance nuit à la communication.

art79p2.jpg

User de la communication verbale au moment idéal pour une promenade agréable

Si vous lâchez trop rapidement votre jeune chien, il risque de suivre différentes pistes ou ses congénères dans l’indifférence la plus totale à vos attentes. En réaction, il devient difficile de ne pas multiplier les ordres inutiles ! Des exercices à la longe permettent de préparer sa liberté sans s’inquiéter de perdre son compagnon canin. Elle facilite la mise en place du rappel positif. Ainsi, votre chien aura toujours plaisir à revenir vers vous et vous pourrez apprécier la promenade en toute sérénité. Cet accessoire appuie votre communication verbale : même s’il est occupé de son côté, il suffit de commencer à raccourcir la corde pour attirer son attention et l’inciter à répondre à vos appels. Elle porte votre voix dans la distance et l’associe à vos attentes comme à vos encouragements. Pour un résultat efficace, un apprentissage en amont, dans un contexte de renforcement des acquis est donc indispensable. Sans ce travail préalable avec votre animal de compagnie, il y a peu de chance que le message passe et soit traité comme une priorité. Les récompenses alimentaires complètent vos félicitations et facilitent la réceptivité de l’animal…

Comprendre la complexité du langage olfactif et son importance pour le chien

L’appétence des récompenses peut suffire à neutraliser les diverses sollicitations rencontrées sur le chemin. Très odorantes, elles satisfont son besoin de renifler et détournent l’intérêt du chien. Elles rappellent les associations déjà mises en place et réveillent les instincts naturels du chien. Les friandises pour chien maintiennent le contact avec son compagnon et facilitent la communication. Dans un premier temps, vous pouvez vous en servir pour guider ses pattes sur le chemin ou lui faire chercher dans les fourrés à vos côtés. En revanche, si vous vous inquiétez de son comportement face à un autre chien, votre compagnon à quatre pattes risque de le sentir et se détourner des friandises. Le stress enclenche des réactions hormonales qui génèrent des phéromones perçues par le flair de l’animal. Le chien est véritablement réceptif à ce type de communication non verbale : au sein d’une meute, elle détermine le statut de chacun. Vous ne devez donc pas chercher à canaliser l’énergie de votre chien en permanence. Il doit pouvoir se défouler en toute liberté et aller à la rencontre de ses semblables avant de revenir vers vous.

art79p3.jpg

Communiquer avec son chien dans la complicité des plaisirs partagés

Votre animal de compagnie a confiance en vous, il est réceptif à votre attitude et vous suit volontiers, surtout s’il s’agit de faire une promenade ensemble. Si vous prenez plaisir à vous promener avec votre chien, vous lui communiquez inconsciemment votre bien-être à ses côtés : votre langage corporel comme vos intonations de voix le traduisent à chaque instant. À vous donc de trouver le type de promenade qui vous correspond le mieux. Vous pouvez essayer de vous promener en lançant une balle à votre chien et lui communiquer ainsi le plaisir de jouer ensemble. Si vous préférez la course à pied, le canicross peut vous aider dans votre démarche pour partager votre loisir. Si vous avez un gros chien débordant d’énergie, un harnais vous permettra d’expérimenter le VTT. Vous apprendrez à vous caler mutuellement sur le rythme de l’autre sans avoir à parler. L’activité sportive se révèle un vecteur important dans la communication avec son chien : elle privilégie le partage et la complicité. Comme dans le cadre pourtant plus calme du domicile, la communication avec son chien en promenade nécessite un temps d’adaptation. Elle ne se résume pas à quelques ordres acquis, elle est source d’échanges d’informations non verbales. Elle permet de comprendre la nature profonde qui anime votre compagnon à quatre pattes.

liencommunicationrelationballade langage complicitépromenade