Confinement : Et si on en profitait pour revoir les bases ?

Quoi de mieux que de joindre l’utile à l’agréable ? Reprenez l’éducation de votre compagnon à 4 pattes depuis le début.

En ces temps restrictifs mais non moins nécessaires pour endiguer une propagation massive du Coronavirus, nous avons été appelé à rester à domicile. Décision drastique qui plonge les propriétaires de chiens dans une interrogation quotidienne : que faire pour l’occuper ? Il faut se l’avouer, ce n’est pas l’unique petite balade dans un périmètre restreint qui va lui apporter tout ce dont il a besoin en terme de dépense. Elle reste néanmoins indispensable. Vous êtes peut-être suivi par un éducateur canin, et dans l’impossibilité de poursuivre l’apprentissage engagé. Ou alors vous vous êtes débrouillé seul pour l’éducation de votre compagnon mais ce manque de liberté entrave sa progression. Découvrez nos conseils pour occuper votre chien en s’appuyant sur ses bases éducatives.

Renforcer les acquis

Quoi de mieux que de joindre l’utile à l’agréable ? Reprenez l’éducation de votre compagnon à 4 pattes depuis le début. Il est toujours bon de faire une piqûre de rappel même lorsqu’on est persuadé que c’est un acquis. Nous sommes souvent pris par le temps dans nos vies quotidiennes. L'éducation est une période importante et souvent intense tant pour l’humain que le chien. Elle est chronophage mais nécessaire. Pour que l'apprentissage soit intégré correctement, il faut souvent répéter: assis, coucher, maintien de position (ou pas bouger), marche en laisse, “Rapporte” et le rappel. L’humain comme le chien finissent par trouver un terrain d’entente.

La mise en place

Deux écoles pour intégrer ce retour à l’éducation positive :

  • Une séance formalisée ;
  • Une application au quotidien.

art48p2.jpg

Pour la séance formelle, recréez les conditions de travail que vous utilisiez lorsque vous étiez en période d’apprentissage. Soyez raisonnable. Il est préférable de planifier plusieurs petites séances (15 - 20 minutes maximum) dans la journée qu’une longue séance d’une heure. Surtout au début où vous aurez grand mal à capter l’attention de votre animal. Commencez par préparer le travail en lui rappelant le mécanisme de la méthode positive : interpellation / directive / réalisation / récompense. Puis enchaînez les exercices en les variant au maximum.

Dans le cadre d’une application à votre vie quotidienne, profitez de chaque moment passé avec lui pour stimuler sa concentration. Il est avec vous dans la cuisine ? Proposez lui de s’asseoir en suivant la pédagogie acquise. Il veut vous rejoindre pour un câlin sur le canapé ? Répétez l’action de monter / descendre du canapé plusieurs fois. Cette approche est naturelle et déclinable avec toutes vos habitudes de vie.

Respecter son rythme d’apprentissage

Comprendre les capacités de son chien est très important si vous voulez que cette période de renforcement soit bénéfique pour tout le monde. Votre chien connaît toutes les directives que vous allez lui proposer. Malgré tout, il peut avoir perdu certains réflexes de conditionnement. Acceptez qu’il ne réalise pas les actions demandées du premier coup, même si elles vous semble évidentes. Gardez toujours du recul sur votre façon de faire. Si vous en avez la possibilité, filmez-vous pendant vos séances et vos échanges. Vous vous rendez vite compte que votre communication est brouillée : un ton de voix inadéquat, un geste oublié ou encore une rafale d’instructions différentes.

art48p3.jpg

Apprendre de nouvelles choses

Au bout de quelques jours de confinement, votre duo aura repris les bons repères et une communication limpide. Vos concentrations combinées seront vite venues à bout des bases éducatives faciles à appliquer à la maison.

Et si vous profitiez des courtes balades légales pour d’abord retravailler la marche en laisse en appuyant sur le principe de fixation et de marche au pas ? A défaut d’une dépense physique, compensez avec une dépense mentale plus importante. Jouez beaucoup plus sur le rythme de votre promenade avec des arrêts plus fréquents sur demande, des demi-tours imprévus ou des maintiens de position en laisse. Profitez de l’extérieur pour renforcer le rappel en toute sécurité puisque les rues sont moins bondées. Il est possible de travailler le maintien de position et le rappel en intérieur également. Positionnez votre animal en statique dans une pièce. Invitez-le à garder sa place puis rappelez-le. Sortez sur le palier, porte ouverte, votre chien à l’intérieur. Répétez l’exercice jusqu’à ce qu’il ne vous suive que sur demande. Il est toujours intéressant d’avoir un chien qui vous écoute et respectueux de votre propre zone de confort.

Si vous en avez envie, surtout après avoir repris un goût mutuel à la collaboration, il est toujours bon d’apprendre à votre animal de nouveaux tours moins utiles mais tout aussi intéressants pour son épanouissement : faire le mort, rouler sur soi, donner la patte, etc. Bien entendu, jouez avec lui le plus possible. Faites de cette collaboration quelque chose de bénéfique pour les années à venir.

dressageballade apprentissage occupation jeux famille toursmeilleur amipromenade