Conflits entre chiens et chiots : comment les éviter ?

Il existe certaines précautions à prendre et des méthodes à adopter afin qu'ils puissent cohabiter ensemble, en toute harmonie.

Vous avez un chien et vous voulez adopter un chiot, mais vous avez peur des éventuels conflits entre les deux ? L'appréhension est tout à fait normale ! C'est bien connu, la domination peut être un comportement qui effraie plus d'un maître, car très difficile à gérer. Bien que cela puisse être un réel défi, nous vous proposons aujourd'hui quelques mesures à prendre en considération afin de corriger le comportement de l'un ou de l'autre avant qu’ils ne deviennent incontrôlables.

Les règles de base

Pour que cela se fasse de la meilleure des manières, vous devez d'abord connaître les caractéristiques de la personnalité du chiot et du chien. Une fois que cela est fait, vous allez pouvoir leur trouver des points en commun et par conséquent, leur éviter tout conflit. De simples petites querelles peuvent rapidement se transformer en de graves agressions et elles peuvent être récurrentes et se déclencher à n'importe quel moment. Si vous avez un chien et que vous avez décidé d'adopter un chiot, cela va certainement créer des tensions. Pour éviter une mauvaise gestion humaine qui conduit inévitablement à des combats entre les deux, comprenez qu'il y a une volonté et un rapport de domination entre les deux. Si vos deux animaux se sentent en danger l'un vis-à-vis de l'autre, préparez-vous à des querelles quotidiennes. Vous ne voulez pas que cela se produise ? Voici cinq conseils à adopter dès le départ. À vous la vie de maître tranquille et zen avec deux adorables chiens de compagnie !

1- Chacun sa niche !

Si vous vous croyez bien faire en les mettant ensemble, sachez que c'est une très mauvaise idée. En effet, un chiot est généralement adopté après le chien qui aura déjà pris ses repères dans la maison. Puisque le premier est petit, il peut facilement jouer à l'intérieur de la niche, donnant l'impression au chien que le nouvel arrivé s'accapare de son espace. Dans ce cas, votre premier animal a besoin d'un espace plus grand pour jouer, mais quand il s'agit de son propre territoire, il ne va pas apprécier que le chiot y soit souvent. Pour cela, la niche ne doit pas être un terrain de jeu et puisqu'elle peut créer des tensions et des combats entre les deux, il est préférable que chacun ait son propre espace de vie !

2- Chacun ses jouets !

Tout comme la niche, les jouets peuvent être des causes de bagarres importantes entre les chiens et les chiots. La première chose que le maître fait généralement, c'est de créer une rivalité entre les animaux, notamment en leur lançant un jouet afin de voir qui va courir en premier pour le récupérer. Dans ce cas de figure, vous devez savoir que les chiens entre eux sont malins et certains vont jusqu'à voler les jouets des autres. Cela créé une concurrence et renforce automatiquement le vol pendant le jeu. Et bien sûr, ce n'est pas ce que vous cherchez à faire, n'est-ce pas ? Ainsi, c'est à vous de mettre fin à ces agissements en ajoutant tout simplement de nouveaux jouets par exemple afin qu'il y est toujours une autre alternative pour l'un des deux. Dans certains cas, les chiens ont le syndrome de « l'herbe est plus verte ailleurs », vous aurez besoin dans ce cas d'agir très vite. Vous l'aurez compris, ce chien voudra impérativement tout ce que le chiot a, peu importe le nombre de jouets ou d'os que vous lui accordez ! Si vous n'arrivez pas à être autoritaire, vous pourrez faire appel à un éducateur qui sera à même de lui ôter cette mauvaise habitude.

art60p2.jpg

3- Imposer les règles dès le premier jour !

Vous êtes certes loin d'être un éducateur, mais vous êtes le maître et c'est vous qui menez le jeu ! Dès l'arrivée du nouveau chien ou chiot, l'ambiance sera à la fête pour tout le monde. Ils s'amuseront et se bagarreront en même temps, cela est tout à fait normal. Cependant, il faut impérativement agir avant que les conflits ne deviennent une routine et une banalité. En effet, loin des taquineries du début, les querelles entre les deux animaux peuvent continuer plus longtemps, perdurer dans le temps et devenir plus sérieux, voire très dangereux. Afin d'éviter ce genre de soucis, il faut limiter le temps de jeu entre eux. De décomposer les sessions de jeu où ils pourront se dépenser, mai sans pour autant s'entretuer. Apprenez à les observer afin de mieux les maîtriser. Ne vous en faites pas, ils vont vite s'adapter au rythme que vous allez leur imposer, surtout si vous vous y prenez dès le début.

4- Faire face à la réactivité !

Un chien, peu importe son âge, a besoin de se dépenser, courir et sauter partout. Certains peuvent être hyperactifs, cette excitation peut émaner de plusieurs facteurs, comme : la nourriture, le fait de croiser d'autres chiens dans le voisinage, etc. Mais cela peut également être dû à une anxiété que vous n'avez pas soupçonnée. Dans ce cas, si vous remarquez des aboiements inexpliqués, nous vous conseillons de ne pas promener le chien et le chiot en même temps. Espacez leurs promenades et veillez à ce qu'ils soient l'un loin de l'autre, le temps que celui qui aboie se calme. Cela n'est évidemment pas suffisant, consulter un vétérinaire pour détecter une quelconque pathologie est nécessaire. Autrement, s'il s'agit d'un problème d'anxiété et de réactivité excessive, un dresseur saura quoi faire !

5- Chacun sa nourriture !

En prenant la responsabilité d'adopter un chien ou un chiot alors que vous en avez déjà un à la maison, vous devez prendre en considération la différence de caractère. En effet, pour éviter les conflits, il faut séparer leurs gamelles dans un premier temps. Dans un second temps, il faut veiller à ce qu'aucun vol de nourriture ne se produise. La plupart des problèmes se développent à mesure que le niveau de surveillance des animaux devient moins important de votre part. De plus, le chien le plus autoritaire commencera à intimider l'autre. De ce fait, l'utilisation de gamelles individuelles pour se nourrir est le moyen le plus sûr d'empêcher les conflits entre les chiens de la maison. Cela ne vous coûtera pas grand chose d'acheter deux gamelles, leur servir la nourriture, l'eau ou les croquettes chacun de son côté. À vous la paix !

Prêter attention à vos chiens est le meilleur moyen d'éviter les conflits

Pour finir, il existe un autre point important à prendre en considération lorsque vous décidez d'élever deux chiens, c'est d'éviter les fausses croyances. En outre, beaucoup de propriétaires de chiens cultivent des croyances faussées quant à la domination. Habituellement, on pense que c'est le chien le plus affirmé qui est le plus dominant, mais cela n'est pas forcément vrai. Compte tenu de leur intelligence, il faut observer leurs agissements afin de détecter d'éventuelles anomalies. Dans le cas où une bagarre éclate, il ne faut surtout pas crier. Essayez de rester calme et séparez les deux chiens afin que chacun puisse se calmer de son côté. Maintenant que vous avez toutes les clés en mains, vous pourrez mener une vie paisible avec vos deux meilleurs amis.

préparationlien cohabitation rencontre observation tensions chacun ses affaires