Le chien et les inconnus

Comment gérer le comportement de son chien face à des inconnus ?

C'est un sujet fréquent chez les propriétaires de chiens. Comment gérer le comportement de son chien face à des inconnus ? Trop avenant ? Timide ? Défensif voire agressif ? Nous sommes parfois désemparés par une attitude que nous, humains, avons du mal à comprendre. De plus il faut très souvent composé avec la réaction régulièrement désagréable de l'inconnu qui subit les débordements comportementaux de son animal. Sentiment doublement déprimant. Ne vous inquiétez pas. Nous allons décortiquer le phénomène et vous donner quelques conseils pratiques pour accompagner votre boule de poil dans sa relation aux inconnus.

Contexte

Par défaut, dans cet article, il faut appréhender les inconnus comme :

  • Soit des personnes qu'un chien croise dans un lieu public : rue, parc, plage, marché, etc. ;
  • Soit des individus qui viennent exceptionnellement à domicile, c'est à dire qui ne font partie de la sphère affective de l'animal.

art71p2.jpg

Origines

Comme souvent lorsque nous parlons de troubles comportementaux chez le chien, les origines de ces troubles sont multiples. Concernant une attitude inadaptée face aux inconnus il est rarement question d'origines environnementales mais plutôt éducatives et affectives. Ce type d'attitude, qui semble incontrôlable, vient soit :

  • D'un manque de socialisation lors de la construction sensorielle et émotionnelle du chien ;
  • D'une expérience traumatisante qui n'a pas été suivie d'un rééquilibrage affectif et comportemental ;
  • D'un caractère naturellement timide qui n'a pas été dépassé par un accompagnement humain.

art71p3.jpg

Les deux différents cas de figure

Les situations où votre chien peut mal se comporter se limitent à deux contextes bien précis : à l'extérieur de la zone maison et à l'intérieur de la zone maison. Même si, sur le principe, les actions à mettre en place sont relativement identiques, l'attitude à adopter et les outils à disposition diffèrent.

A l'extérieur

Les situations extérieures sont les plus compliquées à gérer car elles ne dépendent pas uniquement de vous. En effet, lors d'une promenade au parc en bas de chez vous, vous devez faire avec les autres humains présents. Avec ou sans chien. Imaginons un chiot très avenant et très mignon. Il y a de fortes chances qu'il se fasse caresser par un inconnu. Ce qui peut, en grandissant, conduire au développement d’une trop grande envie d’aller au contact des gens.

Il est aussi possible que votre animal ait une attitude méfiante, défensive voire intimidante qui risque de provoquer une réaction agressive de la part de la personne visée. Il est indispensable, surtout dans la 2ème situation, d’empêcher à tout prix un renforcement négatif lié à une rencontre d’inconnus. A terme c’est l’angoisse et tous les troubles qui vont avec - excitation, aboiement, agressivité, morsure - qui risquent de s’imposer.

A l’intérieur

Contrairement au cas précédent un chien à domicile est plus affecté par la protection de la ressource de territoire. L’intrusion d’un inconnu dans son territoire peut lui faire voir rouge dans le pire des cas ou adopter des comportements d’excitation dans le meilleur. Cette fois-ci le propriétaire influe directement sur la gestion de cette ressource en incitant le chien à laisser ce pouvoir à son humain. Tout comme précédemment, si votre chien n’est pas capable de se canaliser, vous devez être proactif et le seconder avec le maximum de bienveillance.

art71p4.jpg

Conseils éducatifs

Il est préférable de commencer à travailler en laisse pour bien identifier le problème lorsque que vous êtes à l’extérieur de la maison. Si le chien monte en pression, posez un non ferme et détournez l’animal de la source d’angoisse / excitation. Appuyez-vous sur les ordres de base comme le ASSIS pour le canaliser. Lorsqu’il est plus calme, félicitez-le et tentez de le remettre en situation en réduisant progressivement la distance. Observez bien votre compagnon pour l’accompagner et le soulager au maximum de sa charge émotionnelle. A la maison reprenez l’initiative des interactions. Un invité inconnu arrive, empêchez votre chien d’aller au contact (saut, aboiement, dents découvertes) en l’incitant à rester dans son panier par exemple. Les ordres de base et le détournement peuvent être d’un secours pour le recentrer. Récompensez-le lorsqu’il est calme et invitez-le à aller au contact. S’il présente à nouveau un comportement inadapté, recommencez voire isolez-le. Progressivement son comportement sera plus équilibré. Accompagnez-le positivement à chaque fois, au moins au début.

Le cas des enfants

A notre avis les enfants sont un cas à part. Nous parlons, bien entendu, ici des chiens qui ne sont jamais en contact avec des enfants. Leurs attitudes sont parfois brusques et imprévisibles ce qui peut potentiellement être un déclencheur. Une surexcitation affective représente aussi un danger. Plusieurs points de vigilance :

  • Anticiper au maximum, dans la mesure de ce que vous observez et de ce que vous connaissez de votre compagnon à 4 pattes ;
  • Accompagner votre chien dans sa gestion émotionnelle de cette situation. N’hésitez pas à l’isoler si vous constatez du stress, de l’angoisse agressive ou une trop grande excitation ;
  • Appuyez-vous sur les ordres de base (Assis, Pas bouger, Ta place) pour l’aider à se canaliser ;
  • Rappelez à l’enfant et / ou ses parents les règles de la maison et de la bonne attitude à avoir avec votre chien.

Soyez la source et le gestionnaire des interactions pour éviter une situation dramatique. Observez attentivement votre chien et comprenez ses besoins.

art71p5.jpg

Préparez votre chien à la vie

Le chien et les inconnus est une réalité qu’il faut savoir appréhender en amont et tout au long de la vie de son animal. Il perçoit certaines situations différemment de nous et les ressent tout aussi différemment. C’est pourquoi son éducation affective est primordiale dès son plus jeune âge si vous acquérez chiot. Plus vous lui proposerez d’expériences de socialisation riches et positives, plus votre boule de poil apprend à se gérer en toutes circonstances. Aidez-vous de vos amis à son arrivée. Ils seront plus à même de jouer le jeu de la répétition. Une fois les bases acquises la vie normale et aléatoire est plus facile.

Soyez son guide et son protecteur

Même si le chien est un animal social, donnez-lui les bonnes bases en lui apprenant à attendre votre validation avant d’aller vers les étrangers. Il y a d’autres contextes qui permettent de travailler sa curiosité et sa soif d’exploration vitales. Quand c’est possible rappelez en parallèle aux humains qui entrent en interaction avec lui de le respecter et de partager avec lui des expériences positives en s’adaptant à lui : se mettre à genoux, ne pas le fixer dans les yeux, accepter ses émotions désordonnées.

lien adaptation étranger cohabitation rencontre affectif socialisation