Le traitement des tiques chez les chiens

Véritable fléau de nos amis les bêtes, les tiques sont des parasites redoutables, pouvant transmettre des maladies, à votre chien comme à vous, dont l’issue est parfois fatale.

Véritable fléau de nos amis les bêtes, les tiques sont des parasites redoutables, pouvant transmettre des maladies, à votre chien comme à vous, dont l’issue est parfois fatale. Ne négligez donc pas la chasse de cette si petite bête si vous souhaitez garder votre chien en bonne santé. Pour cela, apprenez à la reconnaître et suivez ces quelques conseils pour la traiter durablement.

La tique : késako ?

Où trouve-t-on les tiques ?

La tique est un parasite dont les dommages pour la santé de votre chien, et la vôtre d’ailleurs, sont décuplés par rapport à sa minuscule taille de quelques millimètres. Cet acarien de couleur blanche de nature, et rouge-brun lorsqu'elle est gorgée, raffole du sang et s’accroche à la peau, grâce à une pince appelée rostre, pour s’en nourrir. Si elle est facilement repérable, une fois nourrie et gonflée par le sang, il est souvent déjà trop tard pour sa victime qui peut être infectée par la transmission d’agents pathogènes seulement 48h après son assaut !

On la retrouve le plus souvent dans les herbes hautes sur lesquelles elles se hisse jusqu’à 15 cm de haut, ou en forêt. Mais, amis sédentaires, ne pensez pas être à l’abri puisque la tique peut également se trouver dans des espaces verts ou dans des jardins situés en ville. La tique raffole des climats tempérés et humides, d’où une prolifération plus importantes dans le nord et l’est de la France. Ne pensez pas être tranquille par température extrême puisque ce parasite reste actif tout au long de l’année, même si on le rencontre davantage au printemps et en automne.

art7p2.jpg

Que provoque une piqûre de tique ?

Très désagréable lorsqu’elle s’accroche à sa peau, la tique provoque des démangeaisons, pouvant entraîner de sévères lésions de grattage chez votre chien, et présente un risque allergique et infectieux accru. Par sa salive, la tique peut également transmettre différentes maladies, la plus courante chez l’Homme étant la maladie de Lyme. Celle-ci, liée à la bactérie Borrelia, provoque chez le chien des douleurs articulaires, de la fièvre, des problèmes cutanés ou encore le gonflement des ganglions. Sans traitement adapté, cette maladie peut même conduire à développer une insuffisance rénale et cardiaque. Hormis la maladie de Lyme, le chien peut développer la piroplasmose, une maladie pouvant être létale dont les symptômes sont une anémie, une perte d’appétit, de la fièvre et des douleurs articulaires, des vomissements et des perturbations rénales. L’ehrlichiose, elle, est une infection qui entrave la reproduction des cellules sanguines, d’où une anémie, de la fièvre, des douleurs articulaires et une fatigue intense pour votre animal. En dehors de ces principales maladies, la tique peut transmettre d’autres pathologies dont l’hépatozoonose, véhiculée par le parasite Hepatozoon canis lorsqu’il est ingéré par le chien lors d’une balade, ou encore l’encéphalite à tiques, provoquée par le virus de la méningo-encéphalite à tiques, redoutable pour les chiens dont le système immunitaire est fragile.

Comment repérer les tiques ?

La tique ne mesurant que quelques millimètres, ce n’est donc pas toujours un jeu d’enfant de la déceler sur une fourrure dense et cela revient souvent à chercher une aiguille dans une botte de foin. Dans votre quête de ce parasite, écartez bien les poils de votre compagnon, en insistant bien sur les contours de ses oreilles, autour de sa tête, de son museau et de son cou, sur son ventre et l’intérieur de ses cuisses. Les tiques raffolent de ces zones spécifiques ! Une vigilance accrue est de mise lorsque l’on sait qu’une jeune tique a la taille d’une tête d’épingle. Pour éviter de passer à côté, notamment durant sa période de prolifération, brossez régulièrement votre chien voire emmenez-le prendre une bonne douche. Cela vous permettra de voir la peau de votre animal et d’y repérer d’éventuelles tiques. Le moment de câlins est également un bon moyen de sentir si votre chien n’en a pas sur lui : de petites bosses doivent vous mettre la puce à l’oreille, sans mauvais jeu de mots !

art7p3.jpg

Traiter efficacement les tiques

Le traitement préventif des tiques

La traque des tiques est un combat de tous les instants. Il est donc nécessaire de protéger votre chien durablement pour éviter qu’elles ne le contaminent. Pour cela, l’usage d’un traitement antiparasitaire, en spray ou en pipette à appliquer sur la nuque de votre chien, est fortement recommandé. Il permet ainsi d’éliminer jusqu’à 90 % des parasites, tiques ou autres, présents sur votre compagnon. Son application est à renouveler tous les mois environ. Vous pouvez également utiliser des shampoings spécifiques, mais dont l’action est généralement assez limitée dans le temps. Pour un traitement durable, les colliers anti-tiques sont particulièrement prisés des propriétaires canins puisqu'ils ont généralement une action préventive qui dure jusqu'à 6 mois. Il existe également des comprimés qui, en plus de combattre les tiques et les puces, vont également s’attaquer aux parasites internes comme les vers. Certaines pathologies comme la piroplasmose peuvent également être contrées grâce à des vaccins spécifiques. Il est donc conseillé de suivre les recommandations de votre vétérinaire à ce sujet, notamment si votre chien est particulièrement exposé. Néanmoins, même traité, votre chien n’est pas totalement protégé des parasites. Ne faites donc pas l’impasse sur des inspections de contrôle du poil de votre meilleur ami.

Apprenez à enlever les tiques

Si, malgré les traitements de protection appliqués, vous constatez qu’une tique résistante s’est accroché à votre chien, place à l’action : il vous faut l’enlever avec délicatesse ! Pour cela, munissez-vous d’un tire-tique, une sorte de crochet qu’il va falloir glisser sous la tique pour la soulever et la décrocher de votre compagnon. Il est primordial d’agir lentement et précisément afin d’éviter que son abdomen ne s’arrache et déverse ainsi son contenu gastrique contenant des agents pathogènes dans la piqûre faite à votre chien. Evitez d'utiliser vos doigts, trop dangereux pour vous et pour votre chien. Placez alors le crochet anti-tiques contre la peau de votre chien puis glissez-le sous le corps du parasite. Tournez, comme si vous vouliez "dévissé" la tique, puis tirez doucement vers le haut, ce qui permettra de faire sortir ses mâchoires de la peau de votre animal sans y laisser la tête. N’appuyer en aucun cas sur la tique lorsque vous l’ôtez afin d’empêcher qu’elle ne déverse ses agents infectieux dans la plaie. Une fois la tique enlevée, vérifier qu’il n’en reste aucun morceau, puis désinfectez la plaie. Malgré la réussite à cette étape, vérifiez régulièrement la plaie afin de vous assurer qu’elle ne s’infecte pas. De même, si la tête de la tique n’a pas été correctement enlevé et qu’il persiste une boule sur la peau de votre toutou, le risque infectieux persiste. Mais que faire de la tique enlevée, nous direz-vous ! Le parasite, même extrait de la peau, reste contagieux. Une astuce imparable pour le rendre inoffensif est de le déposer sur un morceau de ruban adhésif que vous replierez sur lui.

Et si votre chien est infecté ?

Si une tique a été décelée trop tardivement ou n’a pas été enlevée correctement, il se peut que votre chien développe une infection. Cela se traduit par une rougeur au niveau de la piqûre, une fatigue ou encore de la fièvre chez votre chien. Dans ce cas, consultez immédiatement votre vétérinaire pour qu’il mette en place un traitement adapté. Le diagnostic se fait grâce à une analyse sanguine, afin de connaître l’agent infectieux agissant sur votre chien, et pouvoir le traiter avec un antibiotique adéquat. Avec une surveillance accrue durant quelques jours, tout devrait rentrer dans l’ordre si vous avez agi suffisamment rapidement.

Conclusion

Quand il s’agit de la santé de votre chien, méfiez-vous des petites bêtes. Si elle peut paraître inoffensive, la tique est un redoutable adversaire de la bonne santé de votre animal, et de la vôtre par la même occasion. Restez donc vigilant à un changement de comportement chez votre toutou (grattage, fatigue, fièvre) et usez de caresses pour déceler toute tique qui se serait glissé sur sa peau !

vétérinairesoinsballade parasite prévention observation pipette antiparasitaire collier vigilance tire-tiques crochetpromenade