Les besoins nutritionnels du chat

Le chat est un être complexe dont l’organisme est bien différent de celui de l’Homme.

Si vous avez pour habitude de partager vos repas avec votre animal, cela n’est pas une très bonne habitude car il convient de veiller à respecter ses besoins spécifiques. En effet, le chat est un être complexe dont l’organisme est bien différent de celui de l’Homme. Si une alimentation à base de croquettes ou de pâté pour chat n’est en rien obligatoire, ses rations doivent respecter un certain nombre de critères, notamment en terme de répartition de nutriments, pour le garder en bonne santé.

Pourquoi faut-il adapter l’alimentation de son chat ?

Pour être en forme et en bonne santé, un chat a besoin, en moyenne, de consommer 60 à 70 kcal par kilogramme de poids par jour. Cette consommation variera, évidemment, en fonction de l’activité physique de votre matou qui sera plus importante pour un chat qui passe la majeure partie de sa journée en extérieur que pour un « chat de canapé ». Mais, pour bien nourrir votre chat, il ne vous suffit pas de compter les calories qu’il ingère mais plutôt de détailler tous les éléments qui composent son alimentation. En effet, à la différence du chien qui peut manger tout et n’importe quoi, ou presque, le chat a des besoins spécifiques. Le chat étant un animal carnivore, l’accent doit être mis sur les apports d’origine animale. Inutile de vous préciser qu’une alimentation vegan est loin d’être conseillée pour ce petit compagnon !

art59p2.jpg

Comment composer l’assiette idéale pour votre chat ?

Un besoin accru en protéines

L’alimentation de votre chat doit être composée de 25 à 40 % de protéines, nécessaires pour assurer sa bonne santé, en particulier celle de sa peau et de son pelage. Ces dernières assurent, en effet, la régénération des cellules épithéliales, la brillance et la solidité de ses poils. En plus de parfaire la beauté du poil de votre chat, les protéines lui apportent l’énergie nécessaire pour se mouvoir et participent à la synthèse osseuse, à sa construction musculaire et à la structuration nerveuse. Sans elles, vous auriez donc un matou peu actif si ce n’est léthargique !

Des glucides et lipides à consommer avec modération !

Comme tout mammifère, le chat a besoin de lipides et de glucides digestibles pour que son organisme fonctionne de façon optimale. Pour autant, il faut avoir la main légère sur ces dernières qui, introduites en quantités trop élevée, peuvent induire des troubles pour votre animal. Ainsi, les matières grasses d’origine animale ne doivent représenter que 10 à 15 % de son apport journalier. Au-delà, votre chat s’expose à un risque de surpoids, voire d’obésité, d’autant plus s’il s’agit d’un compagnon vivant exclusivement en intérieur et n’ayant que peu d’activité physique. Pour ce qui est des glucides, en particulier l’amidon que contiennent le riz, le maïs ou encore le blé, ils ne doivent pas excéder 40 % des apports alimentaires secs de votre chat. S’il ne faut pas en abuser, il reste nécessaire de les introduire puisqu’ils sont la principale source d’énergie cérébrale.

Des acides aminés indispensables pour sa santé

Parmi les acides aminés essentiels pour maintenir votre compagnon en bonne santé, la taurine est certainement le plus important. Celle-ci participe notamment à la digestion des graisses. Si son besoin en taurine n’est pas comblé, votre matou s’expose à une dégénérescence de la rétine, des troubles cardiaques mais encore des problèmes de fertilité. L’arginine participe à l’élimination naturelle des déchets toxiques, notamment de l’ammoniac, accumulés dans l’organisme du félin. Le chat étant incapable de synthétiser de lui-même ces différents acides aminés, il est indispensable de les lui fournir par le biais de compléments alimentaires ou de croquettes complètes ou de pâtée de haute qualité.

Des vitamines, minéraux et fibres pour peaufiner sa ration

Certains nutriments vont venir parfaire sa ration et contribuer à la bonne santé de votre chat. C’est le cas des vitamines A, que l’on trouve majoritairement dans les abats, qui participent à sa croissance, à sa fertilité, à sa vision et à la beauté de son poil. Si des carences entravent ces différents processus, un excès de vitamines A n’est pas non plus anodin puisqu’il peut entraîner des douleurs voire une léthargie chez votre animal. Les autres vitamines (B, D, E, C, K, et H) sont, elles aussi, indispensables mais en moindres quantités, participants notamment à renforcer l’immunité. Continuons avec les minéraux, qui doivent correspondre à environ 7 % du poids des aliments secs ingurgités par votre chat. Potassium, magnésium, zinc et calcium participent activement à la croissance de votre chat. En cas de carence en minéraux, votre chat pourrait développer des faiblesses musculaires. Terminons avec les fibres, que l’on trouvera dans les fruits et les légumes et qui sont nécessaires, même s’il le chat est un carnivore, pour favoriser le transit.

art59p3.jpg

De l’eau à volonté !

Vous savez désormais comment remplir au mieux l’assiette de votre matou, mais avez-vous pensé à sa boisson ? Pour cela, il n’y a pas à tergiverser puisque seule l’eau est admise pour lui ! L’objectif va surtout être de le faire boire suffisamment pour éviter les problèmes urinaires, notamment les infections ou la formation de calculs. Si les chats ne rechignent généralement pas à boire un petit coup, certains « oublient » de le faire s’ils sont bien occupés durant leurs journées. Pour encourager votre compagnon à boire, misez sur les jeux tels que les fontaines à eux qui vont amuser votre chat et permettent de renouveler continuellement l’eau afin d’éviter la stagnation. S’il ne dispose que d’une gamelle, pensez à renouveler chaque jour l’eau de votre matou, en privilégiant l’eau fraîche, particulièrement appréciée par ce petit compagnon à quatre pattes.

Conclusion

Vous avez désormais toutes les clés en main pour garder votre compagnon en excellente santé tout en faisant plaisir à son palais. Faites varier ses menus, mais sans oublier ses besoins nutritionnels et énergétiques. Une bonne assiette et une dose de câlins devraient être suffisants pour garantir le bien-être de votre petit animal.

eau vitamines croquettes minéraux ration protéines carnivore fibres acides aminés glucides lipides patésnourriture