Les émotions du chien

Apprenez à décrypter ses différentes émotions.

Si le chien est le meilleur ami de l'Homme, c’est bien parce qu’il est facile à comprendre, notamment au travers de son comportement qui révèle ses émotions. Ce compagnon à quatre pattes peut aussi bien ressentir de la peur, de la joie, de la colère ou encore du dégoût. En tant que maître attentif aux besoins et aux ressentis de votre chien, il est donc de votre devoir de lire entre les lignes et d’apprendre à décrypter ses différentes émotions. Pour vous y retrouver, on vous donne un petit coup de patte.

Reconnaître un chien heureux

La joie est l’émotion la plus facilement reconnaissable chez le chien. Il vous suffit de l’observer remuer la queue, ouvrir la gueule en sortant la langue et tourner autour de vous lorsque vous rentrez du travail pour savoir qu’il est content. Lorsque le bonheur est à son apogée, il pourra d’ailleurs fléchir les pattes, vous encourageant à jouer avec lui, voire se rouler sur le dos. Vous avez face à vous un animal pleinement heureux ! Le bonheur peut néanmoins vite tourner à l’excitation, entraînant chez lui un comportement d’agitation. Dans ce cas, il risque de courir dans tous les sens, de vous grimper dessus et de saliver de façon importante : il est grand temps de le faire se dépenser et de l’emmener en balade !

Apprenez à percevoir la peur et l’angoisse chez votre chien

Le chien est un animal sensible et très émotif qui aura, dans certaines situations, besoin d’être rassuré par son maître. Encore faut-il savoir qu’il a peur et comment cela se caractérise. Ainsi, s’il fuit le regard et a tendance à baisser la tête, s’il met sa queue entre ses pattes et s’il met ses oreilles en arrière, votre chien a clairement peur de quelque chose. De même, une visite chez le vétérinaire ou un changement dans son environnement peut stresser votre chien, ce qu’il manifestera en aboyant ou en se montrant hyper vigilant. Face à ces inquiétudes, montrez-vous présent pour votre chien, en gardant un contact physique avec lui et en lui parlant avec une voix douce. Face à la peur de votre animal, questionnez-vous sur vos propres émotions. En effet, le chien est un animal très empathique et dont l'intelligence émotive est très développée. Il ressent donc rapidement la peur chez l'autre et a alors tendance à l'imiter. Si vous voulez rassurer votre animal, mieux vaut être serein vous-même, au risque que son anxiété n'augmente d'autant plus à votre contact.

art77p2.jpg

Comment savoir si votre chien est en colère ?

Outre la peur, votre chien peut également ressentir de la colère. Et cette émotion ne se traduit pas forcément par un comportement destructeur. Lorsqu’il est agacé voire menacé par un congénère ou un intrus, votre compagnon aura tendance à adopter un regard fixe et noir, à grogner voire à aboyer de façon menaçante et à tendre les oreilles vers l’avant ou vers l’arrière. On pourra également remarquer une tension dans l’ensemble de son corps, les pattes étant bien tendues et le dos droit. Il est aux aguets et prêt à se défendre si besoin. Méfiez-vous donc s’il adopte ce comportement en présence d’un proche : se sentant menacé, il pourrait bien devenir dangereux, notamment pour les plus petits.

La tristesse du chien

Apprendre à reconnaître la tristesse chez votre animal est primordial afin de pouvoir lui apporter du réconfort et savoir répondre à son mal-être passager. Selon certaines études comportementales, il semblerait que le chien batte de la queue majoritairement vers la gauche lorsqu’il est triste, tandis qu’elle battrait vers la droite lorsqu’il est joyeux. Puisque rien ne permet de vérifier cela et que votre compagnon peut faire figure d’exception, mieux vaut se fier à d’autres critères. Un chien ressentant de la tristesse aura tendance à adopter une posture recroquevillée, à s’isoler et à avoir le regard fuyant. Dans des cas extrêmes, il pourrait perdre l’appétit et n’aura plus de réactions face aux stimuli qui lui font habituellement plaisir (jeu, friandise, etc.). Il convient donc d’agir au plus vite, en le rassurant et en le sortant le plus possible. Si son comportement d’abattement persiste, il pourrait être judicieux de consulter un comportementaliste afin de traiter ce syndrome dépressif.

art77p3.jpg

La surprise : un jeu d'enfant

La surprise est une émotion qui se manifeste chez le chien de façon semblable à celle d'un jeune enfant. Ainsi, face à un nouveau jeu ou à un objet qui lui est inconnu, celui-ci peut se mettre à trépigner, à tourner en rond et à japper. Cette émotion est celle qu'il témoigne lors de vos parties de cache-cache ou lorsque vous faites apparaître une friandise de derrière de votre dos : on ne lasse pas de ces réactions enfantines !

Le chien, coupable ? Jamais !

S'il est bien une émotion que le chien ne connaît pas, c'est bien la culpabilité. S'il est intelligent, le chien n'a toutefois pas la capacité de prendre du recul sur une de ses actions. Il ressentira la peur d'être grondé, et baissera donc le regard lorsqu'il fait une bêtise, mais n'y voyez pas la un témoignage de sa culpabilité. Il sait seulement qu'il a mal agit et qu'il va devoir redoubler d'effort pour vous redonner le sourire !

Le chien et l'Homme sont dotés d'une large palette d'émotions, assez similaires. La chance que nous avons, en tant que maître, est que le chien est certainement l'animal le plus expressif qui existe. Un regard et une observation attentive de son comportement nous permet de comprendre ce qu'il ressent, afin de nous adapter au mieux pour garantir son bien-être et répondre à ses besoins.

lien confiance stress joie heureux bonheur tristessemeilleur ami