Les prix des soins vétérinaires chez les chiens

Prendre soin de son chien coûte de l'argent, mais combien ?

Lorsque l’on adopte un chien, on pense immédiatement aux frais que l’on devra engager pour son achat éventuel, pour sa nourriture ou encore ses soins de toilettage. Mais s’il est une dépense qu’il ne faut pas négliger pour vivre sereinement avec son animal, c’est bien celle des soins vétérinaires. Outre des soins courants, votre compagnon pourrait rencontrer des problèmes de santé, entraînant des soins spécifiques, dont le coût n’est généralement pas négligeable.

Les soins réguliers de votre chien

Chaque animal possède un carnet de santé et doit faire l’objet de visites régulières chez un vétérinaire, afin, entre autre, de s’assurer de sa bonne santé, faires ses rappels de vaccins, effectuer un contrôle de son plan antiparasitaire, faire un point sur sa nutrition, etc.

Pour une consultation classique chez le vétérinaire, il vous en coûtera environ 40 euros, les prix pouvant varier d’une dizaine d’euros environ selon le tarif pratiqué par le professionnel ou bien votre région. Pour les vaccins, il vous faudra également payer le ou les produits administrés, pouvant aller de 50 à 100 euros selon le type de vaccin, la vaccination complète étant la plus conseillée mais aussi la plus chère. Durant ces consultations, votre vétérinaire s’assurera également que vous avez vermifugé votre compagnon. Dans le cas contraire, vous pourrez acheter un produit, le prix variant selon le poids de votre animal. En moyenne, il faudra compter une vingtaine d'euros par an pour un chien de taille moyenne, pour une prise de comprimé tous les 3 à 4 mois.

Enfin, si vous souhaitez faire stériliser ou castrer votre chiot, une petite opération s’impose. Cette fois, le tarif peut varier de 150 à 400 euros, selon le sexe, le poids et la technique pratiquée. La stérilisation étant plus onéreuse pour les femelles. Le chiot devra également être identifié, par puce électronique de préférence, cet acte étant obligatoire et avoisinant les 60 euros. Dès les premiers mois de vie de votre chien, vous aurez ainsi déboursé entre 250 et 500 euros et cela, seulement s’il ne rencontre pas de problème de santé ! Ces prix restent néanmoins des moyennes et varient du simple au triple en fonction de la région, de la race et du professionnel choisi. Je vous rappelle également que, si vous prenez un chiot (adoption ou achat), il doit obligatoirement être identifié avant cession.

art3p2.jpg

Quels sont les frais en cas d’imprévu ?

Là encore, tout dépend de l’imprévu, des traitements nécessaires et des honoraires de votre vétérinaire. Si votre chien a un accident, par exemple s’il se fait percuter par une voiture, il pourrait avoir besoin de passer une radiographie, moyennant les 40 à 70 euros selon le matériel utilisé et les moyens mis en place, par exemple si une anesthésie est nécessaire pour que votre chien ne souffre pas pendant les manipulations. Il peut également avoir besoin d'une hospitalisation en clinique vétérinaire pour 10 à 50 euros journaliers selon l’importance des soins à prodiguer, voire être opéré pour une fracture, cet acte coûtant entre 200 et 1000 euros, selon la complexité de l'opération. S’il doit avoir des séances de rééducation post-chirurgicales, il vous faudra également comptez une coquette somme de 1000 euros environ, pour la totalité de sa remise en forme.

Pour une maladie aiguë, vous aurez à honorer le prix d’une consultation et du traitement adapté. Pour des traitements de fond, tels qu’une allergie, une pathologie dermatologique, une maladie cardiaque, votre animal devra prendre des traitements en continu. Ces médicaments ont, évidemment, eux aussi un coût qu'il est difficile d'estimer. Cela dépend du type de pathologies, des médicaments prescrits, des techniques et protocoles utilisés.

Comme chez les humains, il arrive parfois que les chiens ait affaire à des maladies bien plus lourdes, comme c’est le cas d’un cancer. Mais, bien avant que le diagnostic ne soit posé, vous devrez lui faire faire un certain nombre d’analyse. Une fois le diagnostic posé, place aux soins plus lourds. En fonction du diagnostic, il faudra alors envisager des soins spécifiques tels que l’ablation d’une tumeur, ou des séances de radiothérapie. Globalement, à chaque fois qu’une chirurgie est nécessaire, il vous faudra compter également les soins annexes, le protocole anesthésique, le matériel requis et utilisé, la mise à disposition des équipes, vétérinaires et assistantes, durant la durée de l'opération mais aussi après. Évidemment, le vétérinaire fera établir un devis avant de débuter le soin, afin que vous puissiez prendre la décision d’effectuer ces soins et prévoir comment vous pourrez régler.

art3p3.jpg

Qu’en est-il des consultations chez des spécialistes ?

En dehors des soins physiques, certains professionnels peuvent vous proposer des consultations spécifiques. Le terme "spécialiste" renvoie à des vétérinaires ayant passer un diplôme supplémentaire. Il existe des spécialistes en ophtalmologie, dermatologie, médecine interne, chirurgie, cancérologie etc. Les spécialistes sont souvent des vétérinaires que l’on voit dans un second temps, après que le vétérinaire généraliste ait estimé qu'il était nécessaire de passer le relai dans la prise en charge de l’animal. Si vous souhaitez adresser votre animal pour des troubles du comportement, adressez-vous à un comportementaliste dont les consultations avoisinent les 80 euros.

Si votre animal semble stressé ou anxieux, vous pouvez également recourir à des ostéopathes ou des acuponcteurs spécialisés dans le soin animal. Comptez alors 60 à 80 euros pour les séances. Leur nombre dépendra alors de l’importance des problèmes de votre chien et devra être discuté au préalable avec ces spécialistes.

Une mutuelle pour faire face aux frais de santé de votre chien

Pour éviter d’être pris au dépourvu, au risque de ne pas pouvoir faire soigner votre animal, les mutuelles santé, identiques à celles que l’on retrouve chez l’Homme, sont de plus en plus répandues. Celles-ci proposent différentes prises en charge, en fonction de la couverture souhaitée, du type d’animal assuré ou encore de son âge.

Il s’agit là d’un pari sur l’avenir mais qui peut s’avérer payant si votre animal a un accident ou développe une maladie grave. Pour une couverture simple, votre mutuelle prendra en charge les actes chirurgicaux et les soins complexes (radiographie, opération, etc.). Vous pouvez également optez pour une couverture plus large, prenant en charge l’achat de médicaments, les frais d’hospitalisation, les consultations post-opératoires, voire même des frais de garde si vous veniez à être hospitalisé. Si les tarifs varient du simple au double selon les mutuelles, mieux vaut prendre le temps de définir vos besoins et de comparer les tarifs et les conditions de souscription. Cette solution vous permettra de garder votre chien en bonne santé, sans que cela n’impacte trop vos finances en cas de souci.

Conclusion

Les frais vétérinaires peuvent devenir le poste de dépense le plus important lorsque l’on possède un chien, notamment s’il rencontre un problème de santé. Il est donc primordial, en tant que maître bienveillant et responsable, d’y penser avant même d’adopter son compagnon. Ce dernier vous suivra, en effet, durant des années et, on vous le souhaite, en bonne santé !

soinstarif puce électronique opération vaccins antiparasitaire vermifuge identification accident radiographie consultation