Passer de un chien à deux chiens

Une seconde adoption se prépare, tant pour ce nouveau chien que pour celui qui partage déjà votre vie.

Déjà propriétaire d’un chien, vous envisagez d’en adopter un second pour vous combler deux fois plus d’amour. Ne pensez toutefois pas qu’il vous suffit de vous rendre en élevage ou en refuge pour que l’affaire soit conclue. Une seconde adoption se prépare, tant pour ce nouveau chien que pour celui qui partage déjà votre vie. Préparer cette adoption revient à s’assurer que la cohabitation entre vos compagnons se passe pour le mieux.

Quelles précautions prendre avant d’adopter un second chien ?

Bien choisir son nouveau compagnon

Adopter un second chien dans les meilleures conditions revient à se poser la question de la compatibilité avec votre compagnon actuel. Ainsi, pour faciliter leur cohabitation à venir, il convient de privilégier l’adoption d’un chiot qui s’adaptera au rythme de votre compagnon déjà adulte et qui ne viendra pas s’imposer comme un rival potentiel. Vous pouvez également adopter un chiot alors même que votre premier compagnon l’est aussi : la cohabitation sera alors l’occasion de nombreuses découvertes pour l’un comme pour l’autre. L’idéal est d’adopter un chien de sexe opposé, afin de limiter les frictions entre vos deux toutous, en veillant à en faire stériliser au moins un pour vous éviter des naissances à venir … Enfin, deux mâles adultes peuvent cohabiter, dès lors qu’ils sont castrés et seront donc moins tentés par leurs hormones d’imposer leur pouvoir !

N’adoptez pas pour de mauvaises raisons

Si adopter un second chien est votre désir le plus profond, encore faut-il vous questionner sur les raisons de cette envie, car il ne faudrait pas tenter l’adoption pour de mauvaises raisons. Parmi elles, vouloir un second compagnon pour tenir compagnie à votre premier chien est une erreur. En effet, il n’est pas dit que ce dernier ne s‘ennuiera pas tout autant malgré une présence canine à ses côtés. Vous apprendrez bien vite que la présence dont a besoin tout chien est, avant tout, celle de son maître. N’importe quel chien ne remplacera jamais le temps que vous passerez avec votre toutou et vous ne devez donc pas confier cette mission délicate à un second chien. Vouloir un second chien pour panser les plaies de la perte de votre précédent compagnon est également une mauvaise raison d’adopter. Vous risqueriez alors de les comparer et de rechercher chez lui un tempérament similaire à votre compagnon perdu. Or, comme tout être, chaque chien est unique et vous ne pouvez modeler un chien à l’image idéalisée que vous avez de votre ancien compagnon. Au contraire, c’est à vous de vous y adapter !

art35p2.jpg

Les étapes d’une cohabitation réussie

Soignez leur première rencontre

Avant que vos chiens ne vivent définitivement ensemble, prévoyez une première rencontre pour qu’il puisse se sentir, voire jouer et commencer à créer des affinités. Pour celle-ci, préférez un endroit neutre tel qu’un parc, afin d’éviter que votre nouvel arrivant ne mette les pieds en terrain déjà conquis par votre premier chien. Faites appel à un proche qui pourra vous accompagner lors d’une balade avec vos deux toutous. En étant chacun tenu en laisse par une personne différente, avec une distance suffisante dans un premier temps, cela leur permettra de se découvrir sans être dans une promiscuité trop importante dès leurs débuts. Laissez-les se rapprocher peu à peu, se sentir, se découvrir, etc. N’intervenez pas, sauf évidemment s’il y a gros conflit, des grognements ou encore quelques aboiements étant nécessaires à leur découverte réciproque. Lorsque vous les sentez suffisamment à l’aise, tentez de les détacher. Ils pourront alors se défouler, jouer ensemble, et associeront alors cette rencontre à quelque chose de positif. Ils auront ainsi certainement l’envie de passer plus de temps ensemble et de cohabiter.

Le partage comme maître-mot

Une fois vos deux chiens entre vos murs, il est primordial de fixer des règles pour qu’aucun ne se sente lésé par la présence de l’autre. Votre premier compagnon ne doit pas se sentir « remplacé » par ce nouveau venu, comme ce second chien ne doit pas se sentir tel un étranger qui aurait franchi une ligne interdite. Pour que chacun se sente chez lui et vive sereinement au sein de votre foyer, il faudra définir la place de chacun de vos toutous. Ainsi, prévoyez une couche par chien, bien déterminée, et sur laquelle vous ne laisserez pas l’autre chien empiéter. De même, lors des repas, chaque chien aura sa gamelle, que vous veillerez à ne pas installer côte-à-côte mais en laissant de la distance. Cela évitera que l’un d’eux ne lorgne sur la ration de son voisin, et préviendra ainsi la gloutonnerie d’un toutou qui aurait peur de se faire « voler » son repas. Enfin, il peut être utile de séparer également les jouets de vos compagnons, certains chiens n’étant pas très prêteur. S’ils peuvent jouer ensemble, il faudra éviter les conflits s’ils ne souhaitent pas partager.

Passez du temps avec chacun d’eux

Si vos chiens s’occupent ensemble, cela ne sous-entend pas qu’il ne faut plus vous en occuper. Deux chiens signifie deux fois plus de temps à consacrer à vos chiens. Mais, au-delà de passer du temps avec vos deux compagnons, il est nécessaire de leur consacrer un temps en individuel pour conserver toute la complicité et la confiance qui vous lie à eux. Prévoyez donc de les emmener en balade seul, chacun leur tour ou un jour sur deux par exemple, afin que chacun se sente, durant ce moment privilégié, unique à vos yeux.

Fixez de nouvelles règles

Puisqu’il vous faudra désormais consacrer votre temps à deux toutous, ne vous laissez pas submerger pour autant, au risque d’y passer des heures entières. Restez maître de la situation et ne laissez pas vos chiens venir à vous sans que vous ne l’ayez décidé. Cela peut paraître brutal et peut être frustrant, tant pour les chiens que pour vous, mais imaginez ce que cela pourrait donner si tous vos chiens vous sautent dessus en même temps ! Apprenez donc à vos compagnons que c’est vous qui initiez le contact, en venant leur donner une caresse ou en vous munissant de leur jouet. Ils comprendront alors que débute un moment privilégié avec vous. Évidemment, n’oubliez pas de multiplier ces moments complices dans la journée, afin d’éviter qu’ils ne se sentent oubliés et qu’ils se vengent devant cet isolement provoqué. Si vous voulez adopter plusieurs chiens, c’est à vous de les assumer !

Conclusion

Adopter un second chien ne veut pas seulement dire avoir deux chiens à la maison. Cela revient à modifier totalement son mode de fonctionnement actuel pour laisser suffisamment de place et de temps à ce nouvel arrivant. Il est donc primordial d’en avoir conscience avant toute adoption, pour que vos deux toutous puissent vivre sereinement et s’acceptent mutuellement. Pas de jalousie, c’est la règle première pour éviter les conflits entre eux !

vétérinairepréparation adaptation langage cohabitation rencontre lieu de vie comportementaliste