Quels sont les aliments toxiques pour les chats ?

Certains aliments (parfois étonnants) sont à proscrire !

Si l’instinct pousse naturellement le chat vers une nourriture appropriée à son régime carnivore, il peut être victime de l’appétence de certains plats destinés aux humains. Les odeurs et notre plaisir à les manger peuvent intéresser cet animal. Les croquettes et les pâtées proposées à la vente sont préparées dans le respect de son métabolisme pour une digestion sans conséquence sur sa santé. Par contre, les aliments partagés avec votre tendre compagnon peuvent lui provoquer des désagréments ou se révéler toxiques à ingérer. Voici une liste des aliments à bannir de sa gamelle.

Si c'est mauvais pour vous, ça l'est surement aussi pour lui

Vous vous doutez que l’alcool n’est guère conseillé pour le chat ! Il peut conduire au coma avec une issue fatale envisageable. S’il ne vous viendrait pas à l’idée de trinquer avec votre compagnon à quatre pattes, vous devez rester vigilant. Après un apéritif dînatoire ou un repas festif, il est dangereux de laisser traîner les verres : il ne faut pas longtemps à votre chat pour bondir sur la table basse ou grimper sur celle de la salle à manger et laper le fond des verres. Toutes les boissons alcoolisées présentent un risque pour la santé de votre félin coquin. Le champagne aussi bien que la bière ou le vin entraînent des vomissements et modifient le rythme cardiaque. Les alcools forts comme le whisky tuent ! Les aliments sucrés et les pâtisseries associés aux moments de plaisir et de partage sont également à proscrire. Ces douceurs peuvent contenir de l’alcool avec une incidence sur l’organisme du chat non négligeable, même à faible dose. De plus, ces aliments sont très gras et très sucrés. Il va de même pour les bonbons, qui sont à proscrire. Ce type de friandises provoque surtout des pics de glycémie propices au diabète. Les édulcorants représentent un véritable danger.

Les fruits et les légumes à proscrire pour les chats

Bien que pleins d'antioxydants, le chocolat et le café sont très mauvais pour les chats. Ils contiennent en effet de la caféine ainsi que de la théobromine, deux composantes toxiques à la première bouchée. Plusieurs aliments présents dans nos assiettes pour notre santé n’ont pas leur place dans la gamelle de votre petit gourmand. Le poireau comme la ciboulette l’empoisonneraient en cas d’ingestion. Attention aux plantations aromatiques sur le rebord de la fenêtre ! Méfiez-vous aussi de la patate douce. Elle peut provoquer des hallucinations et des diarrhées. Les avocats sont vecteurs d’une toxine néfaste au système cardiaque de votre félin domestique. Vous pouvez lui éviter un œdème et un essoufflement du cœur en éliminant ce "super aliment" de son régime alimentaire. À la liste des aliments toxiques, il faut ajouter ceux qui peuvent avoir des répercussions dangereuses sur la santé de votre animal de compagnie. Parmi les fruits et les légumes, beaucoup se révèlent dangereux et parfois d’une haute toxicité. Les tomates et l’aubergine ensoleillent nos assiettes mais contiennent de l’atropine à l’origine de troubles cardiaques chez votre fidèle compagnon. Les effets de la rhubarbe sont impressionnants : salivation excessive et tremblements au menu avec des problèmes au niveau des reins à la clé. Éloignez le des fruits du vergers. Les abricots, les pêches, les prunes et les cerises déclenchent des plaques rouges, la dilatation des pupilles et des troubles respiratoires. Faites donc attention lorsque vous préparez vos salades estivales !

art38p2.jpg

Attention à ne pas laisser traîner vos plats cuisinés !

Nos restes de nourriture peuvent présenter des risques majeurs pour le chat. Des dommages irréversibles sur son métabolisme ont déjà été observés. Au premier abord inoffensifs, les grains de raisin causent une insuffisance rénale associée à une hyperactivité. L’ail et l’oignon, présents dans de nombreux plats cuisinés, libèrent du thiosulfate responsable de la destruction des globules rouges… Après nausées et diarrhées, l’anémie s’installe sournoisement. À l’automne, ne laissez pas votre chat jouer avec les marrons ou les châtaignes sous peine de lui infliger des dommages neurologiques avec des répercussions sur le foie. Les aliments proches du régime alimentaire des félidés ne doivent pas non plus lui être distribués systématiquement. Donnés pour faire plaisir, ils ont pourtant des conséquences désastreuses sur leur organisme. Le gras de jambon est vivement déconseillé. Les os cuits risquent de perforer le tube digestif de votre animal de compagnie. Même le poisson cru, nourriture préférée du chat dans l'imaginaire collectif après la souris, entraîne des carences en vitamines B faisant ainsi planer la menace d’un coma. Le blanc d’œuf a des effets similaires. La viande de porc crue peut transmettre le virus Aujeszky, transmissible à l'homme, avec des symptômes neurologiques proches de la rage. Une inflammation du pancréas guette avec le fromage et la charcuterie. Le chat a bien des besoins spécifiques que notre alimentation ne peut satisfaire sans lui faire courir des risques inconsidérés.

Les aliments à éviter pour le bien-être de votre doux compagnon

Vous pensiez faire plaisir à votre chat avec un bol de lait ? Une fois sevré, la digestion du lait de vache est souvent synonyme d’intolérance au lactose avec son lot de crampes intestinales et de gaz incommodants. La pomme de terre et les légumineuses en général ne sont pas mieux digérées et provoquent ballonnements ou diarrhées. Souvent, la nourriture destinée aux humains ne présentent pas les teneurs adaptées à l'organisme du chat. Le thon en boîte comme les filets de harengs marinés ont un taux de sel inapproprié. Les œufs, consommés crus, ne feront pas de votre chaton un champion : l’avidine nuit à la métabolisation des nutriments avec une baisse significative de l’énergie comme conséquence directe. Un apport trop important en vitamines A, comme avec le foie, peut s’avérer nocif. Les noix apportent trop de phosphore. Avec la nourriture pour chat, vous avez l’assurance de ne pas commettre d’imprudence.

Bien que la liste d'aliments déconseillés soit longue, elle est logique et il est assez simple de fournir une alimentation saine à votre chat. Votre amour pour votre animal vous a permis de vous poser les bonnes questions sur son alimentation au quotidien. Vous savez, à présent, comment préserver la santé de votre compagnon préféré. Vous avez tous les éléments en main pour veiller à sa qualité de vie avec des informations vitales dans certains cas. Optez plutôt pour des friandises spéciales chats et n’oubliez pas que les plantes d’intérieur peuvent aussi être toxiques pour votre animal de compagnie.

vétérinairesoins intoxication attention lait plantes légumessécurité