Tout savoir sur l'éducation positive

Éducation positive n’est pas synonyme d’éducation permissive. Elle signifie: apprendre, aimer, respecter.

N’est-il pas plus agréable d’apprendre quelque chose de nouveau lorsqu’on est stimulé positivement pour le faire ? Vous n'aimez pas vous faire hurler dessus quand on vous demande de faire quelque chose ? Non, bien sûr. C’est la force motrice de la méthode positive. Elle permet de développer une collaboration perpétuelle entre le chien et son maître. On ne parle pas de chien-télécommande et de chien de cirque qui réalisent des tricks impressionnants parce qu’ils ont été programmés pour cela. On parle ici d’animaux bien dans leurs pattes qui suivent des directives parce qu’ils y trouvent leur intérêt. Il est essentiel de respecter les limites et les envies de son chien. Leurs personnalités sont des trésors à cultiver. Certains chiens sont naturellement demandeurs d’apprentissage, d’autres moins. Ne cherchez pas à faire d’un bulldog un lévrier de course. La race, le patrimoine génétique et la nature de votre animal sont des éléments à prendre en compte et à respecter au quotidien. Pratiquer l'éducation positive, c’est partager à chaque instant une communication harmonieuse basée sur des intérêts communs. Une communication souvent silencieuse et inconsciente. Ça peut être simplement de profiter d’une promenade sereine dans la nature en toute confiance.

Fondement, philosophie et mécanisme de base

La première chose à retenir est qu’il n’y a pas une seule méthode d’éducation positive. Un éducateur en méthode positive n'est pas un dresseur de chiens. Brisons immédiatement un mythe. Éducation positive n’est pas synonyme d’éducation permissive. Chaque éducateur applique sa propre vision. Mais alors, comment ça marche ? Ce précepte général pourrait être résumé ainsi : “Apprenons à notre chien à collaborer avec nous, toujours avec envie.” Ce niveau d’interprétation repose sur sa vision du chien, les objectifs qu’il estime pouvoir lui donner et sa sensibilité à la notion de hiérarchie dans le groupe famille. Ceci est un autre sujet passionnant. Tous les éducateurs en méthode positive tombent d’accord au moins sur le mécanisme qui est à la base de l’apprentissage: lorsque le chien exécute la directive qu’on lui a donné on le récompense. Vous savez dès à présent quand donner une friandise à votre chien !

art42p2.jpg

Et si nous allions plus loin ?

Ce qui va suivre relève de notre point de vue personnel basé sur nos expériences en tant que propriétaires et professionnels du chien. L’éducation positive repose sur bien plus que le renforcement positif. C’est ainsi qu’on appelle le phénomène de récompenser son chien lorsqu’il a “bien agi”. On retrouve également ce mécanisme dans des méthodes plus coercitives (appliquant des contraintes physiques ou mentales) sans pour autant avoir le même impact. Un chien heureux est un chien à qui on offre des règles de vie claires et cohérentes. Il pourra donc évoluer et collaborer avec nous. Fixer des règles de vie communes ne signifie pas brimer son animal de compagnie préféré en lui interdisant tout. Bien au contraire, c'est l'aimer. Le laisser faire n’importe quoi n’importe quand est tout aussi toxique pour son développement qu’une intolérance de sa personnalité.

Non veut dire oui

Non, nous ne sommes pas devenu fous ! Mais alors, qu'est-ce-que ça peut bien pouvoir dire ? Cette formule exprime l’idée principale à retenir. Délimiter un cadre de vie commun implique d’interdire certaines choses qui vous dérangent puisqu’elles perturbent vos habitudes ou mettent en danger la santé de votre animal. En éducation positive, une interdiction - autrement dit un NON - conduit irrémédiablement à un OUI lorsque l’acquisition de la règle est constatée. Si on s’arrête à la simple interdiction pour l’acquisition d’une règle, on utilise alors le renforcement négatif. C'est-à-dire, supprimer un comportement en le rendant désagréable. La méthode positive, elle, vise à rendre une action non désirée beaucoup moins attractive qu’un comportement qui est récompensé. Une action non attendue doit être ignorée jusqu’à l’obtention du comportement souhaité.

On peut dire qu’il est surprenant d'autoriser les chiens à investir le canapé en tant qu’éducateur. La réponse est toujours la même. Ce qui est important ce n’est pas que le chien monte sur le canapé (tant qu’il n’y a pas de pathologie comportementale bien entendu) mais qu’il en descende lorsque nous lui demandons. Avec une méthode positive et respectueuse des besoins de votre chien, ne vous sentez plus coupable de partager un moment câlin avec lui sur le canapé devant Netflix.

Des champs d’application infinis

L’éducation positive montre d’excellents résultats sur le long terme comparé à certaines autres méthodes plus dures. Les chiens montrent une véritable envie de respecter les règles de vie et de sécurité; non pas parce qu’ils y sont obligés et craignent la punition, mais parce que leur humain leur a laissé acquérir de l’autonomie, de la confiance en soi et en lui. S’appuyer sur une telle méthode d’apprentissage est une garantie supplémentaire d’avoir un chien épanoui, prêt à collaborer, à respecter les règles et à partager un maximum de moments heureux en toute liberté et en toute confiance.

lienrespect compagnon jeux renforcement positif stimulationmeilleur ami